Potage de courgette… aux pois chiches

Même en été il y a des jours frisquets (vous râlez, je trippe en manches longues), des jours parfaits pour un potage plein de soleil. Et sinon, eh bien c’est pas grave: ce potage vient avec une variante froide. Mais qu’il fasse froid ou chaud, si vous croulez sous les courgettes, vous aimerez avoir une autre façon encore d’en profiter. En tout cas moi, c’est ce que je me suis dit!

Le matin, faites cuire deux tasses de pois chiches à la mijoteuse (ou achetez des boîtes de conserves, mais là vous doublez ou triplez le coût du potage).

Au moment de faire la soupe, quand vos pois chiches sont cuits, rincés et égouttés… Émincez 4 oignons pour les faire revenir dans un chaudron avec 60 ml d’huile d’olive, 2 cuillers à thé de cumin et 1 de curcuma (donc oui, il tache, le potage). Ajoutez 1,5 kg de courgettes (lavées, sans leurs extrémités et coupées en dés). Faites revenir 5 minutes, puis versez 1,5 litre de bouillon de poulet ou de légumes et les pois chiches. Ajoutez 5 gousses d’ail pelées. Portez à ébullition et laissez mijoter une demi-heure avant d’ajouter de la coriandre fraîche (plus vous aimez ça, plus vous devriez en mettre!) et de passer au mélangeur à main (ou au robot, petit à petit). Assaisonnez au goût. Pour moi, ça a voulu dire ajouter une cuillerée d’herbes salées et beaucoup de poivre.

Pour la version froide, supprimez le cumin et remplacez la coriandre par de la menthe fraîche.

(J’ai tiré cette recette de Mes petites soupes de Marine Labrune, photos de Marie-José Jarry, éditions France Loisirs. J’ai modifié à ma guise.)

Taggé , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Potage de courgette… aux pois chiches

  1. Je déteste la chaleur! Vivent les manches longues et les potages!

    • vieux bandit dit :

      😀 On les aura bientôt pour plusieurs mois (et que de travail à accomplir au potager et en cuisine d’ici là!)!

      Je ne fais pas exprès, mais c’est quand il fait 35 degrés que je pars la marmite à conserve, le four et le déshydrateur en même temps, quand il y a tempête que j’ai besoin de faire une course loin de la maison… et quand il pleut que je cueille des bleuets. C’est d’même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.