Plantain majeur

Une autre mauvaise herbe, le plantain majeur (Plantago major, common plantain). Cella-là, on la trouve partout, ville comprise. Elle vient d’Europe, mais c’est:

Une des premières, sinon la première espèce à être introduite au Québec à l’époque de la Nouvelle-France.

Flore du Québec

Les feuilles se mangent (jeunes crues, ou sinon cuites), et les oiseaux raffolent paraît-il des graines. On peut en faire une infusion, aussi, et on dit que le plantain a de nombreuses vertus. À essayer: des feuilles froissées sur une piqûre d’insecte ou (pire!) sur une dermatite causée par l’hebre à puce.

Ici, j’arrache le plantain qui me dérange, sans plus. En bordure d’allée de potager ou en plein gazon, je le laisse aller sans problème. Et si j’arrache, il va aux poules, évidemment…

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.