Piments forts

L’été 2010 a été bon pour mes poivrons et piments. Bon, vous le voyez, les poivrons étaient encore un peu pâles au moment où j’ai dû les récolter, mais les plants de piments (mélangés, question que je ne sache pas de quoi je vous parle) ont beaucoup produit. D’ailleurs pour le potager 3.0, je crois que les piments seront de la partie mais pas les poivrons (un peu décevants, mais surtout toujours offerts au supermarché). La récolte faite, les piments séparés (pas vraiment identifiés…), on fait quoi? Aucune espèce d’idée. Ben non. Parce que j’ai beau avoir produit des jalapenos l’an passé, ça ne veut absolument pas dire que je sais quoi faire avec une quantité industrielle (familiale, mettons…) de piments, moi! Première nouvelle, d’abord, contrairement à ce que j’avais lu, mes piments ont continué leur mûrissement une fois récoltés (hourra!).

C’est le père de l’Homme, en visite, qui m’a donné son avis, que j’ai suivi. Tu as un déshydrateur, qu’il m’a dit (ou en fait quelque chose comme ça mais en anglais), déshydrate! Deux fois j’ai rempli les neuf plateaux du déshydrateur et les ai couverts de rondelles de piments. J’avais eu comme conseil de placer, idéalement, le déshydrateur dehors, ou enfin à un endroit qui ne causerait pas un parfum pimenté à travers la maison. Bof. Oublions ça (oui, ça sentait. Je ne m’en rendais compte qu’en rentrant après être sortie: ce n’était pas une odeur piquante à vous arracher les larmes!). Ensuite? Au robot! J’ai obtenu une poudre de cinq piments, un trésor parmi mes épices, dont quelques atomes relèvent n’importe quel plat!

Pour marque-pages : Permaliens.

10 réponses à Piments forts

  1. Jiji dit :

    Coucou! Long time no see!

    Enfin, je peux bien parler, je n’ai toujours pas commencé mon blog de jardinage, et je ne crois pas commencer cette année non plus héhéhé

    Bon, content de te voir de retour, je viendrai te visiter de temps en temps. Pour les piments, j’en ai planté 7 plants cet été, et j’ai donc récolté 25-30 piments au total. Je les ai fait sécher en attachant les queues sur une corde, à un pouce d’intervalle chacun, puis j’ai attaché les deux bouts dans le garde-manger, un peu comme une corde à linge. Ça sèche facilement comme ça, l’important c’est qu’il faut éviter l’humidité 😉

    • vieux bandit dit :

      Oui, ça sèche très simplement! Sauf que j’en avais plutôt une centaine en tout, alors…! Et y a aussi que mes beaux jalapenos déshydratés entiers l’an passé, je ne sais toujours pas qu’en faire! 🙂

      • Jiji dit :

        Tu peux les broyer au mortier-pilon et les mettre dans un pot, que tu utiliseras tout simplement pour pimenter certains de tes plats.
        Tu peux aussi donner de tels pots en cadeau 😉

        • vieux bandit dit :

          À petite échelle, oui, mais j’ai le déshydrateur idéal, alors…! J’ai ma poudre, obtenue peut-être mécaniquement, mais sans douleur (passer tout ça au pilon et au mortier m’aurait pris des semaines et pas question avec mon coude d’utiliser la chose même deux minutes!).

          Et ma poudre, j’en ai donné. Mais justement, mettre l’accent sur les cadeaux, j’ai terminé de faire ça. Je pense à nous maintenant. Parce que QUI d’autre y pensera sinon? Eh ben voilà.

  2. Manon dit :

    Eh bien maintenant tu sais que tu n’as pas besoin de planter trop de plans de piments au potager!!!

    Surtout pour éviter d’en avoir trop, donc en donner. et surtout pour garder cet espace potager pour d’autres trucs qui pourront te servir et ainsi maximiser ton espace potager pour ta propre consommation 🙂

    J’adore l’idée du piment broyé, pu besoin de celui de l’épicerie!

    • vieux bandit dit :

      Mais je n’en avais que huit ou dix, pas tant que ça!
      Ils ont juste bien produit, c’est tout. L’an prochain, c’est une jolie gelée que j’entends faire avec mes piments!

      Mes tiroirs d’épices se remplissent petit à petit avec mes propres trucs, c’est vrai et c’est tant mieux!

  3. Catherine dit :

    Ça me fait penser à la poudre de framboise de Manon. Bonne idée, d’ailleurs, ta poudre de piment. Je note 😉

  4. Ping :Tu fais quoi avec ça, un déshydrateur? | Les campagnonades

  5. Ping :Potager d’automne - Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.