Pas de gaspillage laitier

C’est terrible (terrible!), mais ça arrive: du lait qui surit au frigo (souvent une question de yogourt que je n’ai pas fait, faute de temps, alors que j’avais prévu et voulais le faire). Oh, à peine, suri mais trop pour donner envie de s’en servir un grand verre. On jette dans l’évier? Hmmm. Beau gaspillage!

Je repense à mon potager… Un ami qui est passé par ici alors que j’avais des problèmes avec mes tomates l’an passé m’a parlé de carence en calcium et d’une solution à base de lait en poudre. Finalement mon problème était plus probablement lié à un stress hydrique (pas assez d’eau puis trop), mais quand même, j’ai réfléchi. Et j’ai congelé mon lait suri. À la fin du printemps, je vais le décongeler et le diluer dans de l’eau pour le verser dans mes lits de culture. Un apport qui ne coûte rien et qui ne peut que faire du bien!

Pierre Gingras rapporte ici que le lait est efficace contre l’oïdium. Ailleurs j’apprends que certains l’appliquent sur leurs rosiers, leurs vignes, leurs géraniums (ouache, je déteste!), leurs plantes vertes, alouette! Clairement, il y a là matière à plus ample expérimentation!

(Mes recherches m’ont aussi menée vers une piste que je suivrai dès que je le pourrai. Car le lait en question était du lait cru, et j’aurais (ai-je appris) encore pu l’utiliser même un peu suri, parce que le lait cru est un aliment vivant, qui ne réagit aucunement comme votre lait ordinaire (mort, somme toute, et qui forme des mottons dégueulasses, ce que mon lait ne fait pas) et qui était encore bon à consommer de diverses façons. À suivre!)

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

6 réponses à Pas de gaspillage laitier

  1. La Marmotte dit :

    Veux-tu bien me dire où tu as trouvé du lait cru?

    Paraît que les citrouilles de compétition sont engraissées au lait aussi…

    • vieux bandit dit :

      Euh… non, pas question de le dire. Aucune idée de quoi tu parles. Là je siffle en regardant un peu partout. Oh le bel oiseau qui va par là…

      • Stéphanie dit :

        Caliméro aurait dit que c’est pas zuste, non c’est vraiment pas zuste…
        Quand nous avons quitté Montréal pour St-Alexis-des-Monts, il y a 2 ans, l’une des premières démarches que j’ai entrepris a été de partir à la recherche de Lait… dans une ferme…
        Je ne sais si je dois rire ou pleurer, mais j’ai découvert la gestappo du lait québécois! Je vous laisse imaginer la scène…
        En attendant de voler une vache, mon Petit Bonhomme, mon Chéri et moi buvons du Liberté bio pasteurisé pour lequel nous naviguons aller-retour Louiseville (60 kilomètres quand même!).

        • vieux bandit dit :

          Hahahah: j’avais justement une tasse Caliméro qui disait précisément ça! (Je l’ai cassée et je n’en ai plus eu depuis que j’aime autant…)

          Saint-Alexis! Mais nous sommes quasi voisines! La gestago est donc à ma porte! 8-0
          C’est complètement ridicule, cette illégalité. De l’ignorance… à la pinte. *soupir*

          Mon Homme et moi jasions (vraiment juste ça!) d’une vache et ma mère m’a trouvé quelque part le nombre de litres que ça produit par jour, une vache (me souviens plus mais c’était autour de 20!!): c’est un pensez-y bien!

  2. karavaniere dit :

    Je siffle en regardant un peu partout aussi…! Je lirai la suite des tes expérimentations avec plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.