Pain aux tomates séchées

Ah là, les copains, je ne sais pas si vous allez m’aimer après avoir lu ce qui suit. Parce que ce pain, un délice incroyable aux tomates séchées, eh bien pour le faire chez vous, ça sera pas donné. Mais non je n’ai pas fait un pain à dix dollars! Mais c’est que mes tomates séchées, je les ai faites moi-même! Et qu’il en faut… 125 millilitres. Juste de tomates séchées dans l’huile, hachées. Franchement? Vaudrait mieux garder cette recette dans vos favoris et la faire l’automne prochain, avec vos propres tomates, si vous le pouvez. Sinon, ben… considérez que vous vous faites une grosse gâterie: vous ne risquez pas de le regretter!

Comme pour le pain au lait, ce pain se fait au robot-boulanger, et est tiré du livre The Bread Machine Bible (deuxième recette de ce bouquin, deuxième adoption ici!).

Dans le contenant de la machine à pain, verser 315 ml d’eau et 15 ml d’huile tirée du bocal de tomates séchées. Ajouter 835 ml de farine à pain blanche pour couvrir le liquide, et parsemer de 85 ml de parmesan fraînchement râpé (ah que oui mon gros bloc de parmesan rapetisse!). Dans un coin, déposer 8 ml de sel et dans un autre coin, 10 ml de sucre. Au centre, dans un petit creu, déposer 5 ml de levure à pain. Activer le robot-boulanger et, le moment venu (le mien fait entendre plusieurs bips, quelques minutes avant la fin du cycle de malaxage, pour que je puisse ajouter, par exemple, des raisins secs à un pain aux raisins), verser 125 ml de tomates séchées, un peu asséchées et hachées.

Le résultat? Toute la maison qui sent les tomates séchées, et un pain incroyablement moelleux et savoureux!

Photos de pain… ici!

Pour marque-pages : Permaliens.

15 réponses à Pain aux tomates séchées

  1. Manon dit :

    T’es ben tannante 😛

    • vieux bandit dit :

      T’as encore rien vu! 🙂

      Je jongle avec trop de balles en ce moment côté boulot (c’est bon: je jongle mieux avec une balle de trop!), alors j’ai donné un grand coup, et j’ai plusieurs billets qui attendent leur publication. J’ai dû publier celui-là… parce que côté pain, y a tout un projet dont je vais bientôt parler, héhé!

  2. La Marmotte dit :

    J’ai l’habitude de faire mon pain à la main…

    Je ne sais pas si j’arriverais à m’habituer à la machine…

    J’y réfléchis ces temps-ci…

    • vieux bandit dit :

      Je meurs d’envie d’en dire plus, mais je me contiens! 🙂

      Disons seulement que… les deux méthodes peuvent se complémenter! (Quand même pratique, le robot-boulanger, car on peut le programmer. Et qu’on peut sortir sans s’inquiéter de la cuisson, etc.)

  3. alairlibre dit :

    MMMMH! ça l’air bien bon cette recette!

    Pour ma part, je fais mon pain à la main because j’adore cela et c’est un excellent antidote à toutes mes anxiétés!
    En plus, j’ai la merveilleuse chance d’avoir un four à pain! Oui, oui, un vrai. Je me suis fait installer un foyer de masse comme moyen de chauffage dans la maison et demandé la section four à pain. Je ne m’en suis pas beaucoup servi l’hiver passé car nous étions dans l’autoconstruction. Mais je m’en promets joliment cet automne.

    J’ai une chose à te demander, Campagnonades. Je lis régulièrement ton blogue et je trouve que les auteurs des commentaires sont très souvent créatifs et remplis d’imagination. J’aimerais lancer une question pour tous mais j’aimerais d’abord te demander ton accord, bien sûr, pour le faire sur ton espace de blogue.

    Merci!

    • vieux bandit dit :

      Waou, un four à pain! J’en rêve mais ça sera pas pour tout de suite. Par contre ma cuisine extérieure en aura un, un jour, et probablement avant que j’en aie un à l’intérieur…

      Ah mais attention, hein! On est en campagne, ici: chacun tire sa bûche et fait comme s’il était chez lui! C’est la seule règle… ou presque! Allez, va, pose, pose! 🙂

      (Et c’est vrai que commence à se tisser une toute petit communauté, et je prends cette occasion pour en remercier ses membres, qui me sortent de ma réalité toute remplie de mots pour me rappeler qu’il y a aussi le règne du vivant, de l’humain, à ne pas négliger!)

  4. Catherine dit :

    Sur ton blog/site, ça reste quand même un peu des mots non? =P De plus, t’es en train de mettre « robot boulanger » sur ma liste d’achat à faire pour mon appart (avec quelques autres choses)…

    Sinon, je suis curieuse, je veux une question et je veux y répondre.

    • vieux bandit dit :

      Ah non! Y a les mots morts sur mes pages et mes écrans, que je suis seule à ranimer (parfois en me battant pour y arriver), et y a les mots vivants d’ici, qui me font voir et savoir que d’autres fous et folles font leur pain, leurs semis, rient de mes niaiseries, tout ça! 🙂

      Y a les mots… et y a la vie (qu’on décrit avec des mots, d’accord!)!

      Fais une recherche sur Freecycle si tu es près d’un gros centre: c’est vraiment pratique et intelligent, et qui sais s’il n’y aurait pas quelques robots-boulanger poussiéreux qui n’attendent pas…!

      Moissi, moissi, pour la question! 🙂

      • vieux bandit dit :

        La question, c’est dans le billet de la souris à pattes blanches que ça se passe!

      • Catherine dit :

        J’ai regardé freecycle, je trouve ça complexe… J’attendrai que ma boutique d’usagé à côté de chez moi en ait =)

        • Catherine dit :

          Finalement, j’en ai un! Il m’a couté 25$, je ne sais pas combien il coutait neuf, mais je crois avoir fait une bonne affaire. Reste plus qu’à tester la bête =D (je pense même prendre une des recettes de ton blog… Étant donné que tu as dit que les recettes du livres ne sont pas bien bonnes… ^^)

          • Catherine dit :

            *du manuel d’instruction au lieu de livre qui d’ailleurs ne prend aucun s

            • vieux bandit dit :

              Bah elles sont bonnes mais on s’en lasse: toujours la même saveur. Mais bon, ça dépend aussi du manuel! Le mien est minuscule et comporte des fautes de traduction (pour réussir vaut mieux suivre la recette en anglais!).

              Félicitations pour cette nouvelle aventure qui commence! 🙂

  5. Ping :Du pain, du vrai pain! | Les campagnonades

  6. Ping :Jauge d'anxiété — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *