Orpin âcre

Un joli couvre-sol qui pousse bien chez nous: l’orpin âcre (sedum acre, mossy stonecrop), qui tolère un sol peu profond, sec et en plein soleil tout en fleurissant presque tout l’été.

On l’appelle aussi sédum âcre et poivre des murailles, parce qu’il est idéal pour les interstices des murets et des trottoirs. Le même lien m’apprend qu’on peut manger les jeunes pouses au printemps et les fleurs, crues, cuites en sauté ou séchées.

Ceux qui veulent une pelouse le considèrent comme une mauvaise herbe envahissante, échappée des rocailles, mais elle a des racines superficielles, faciles à déloger.

J’ignore si l’orpin âcre de chez nous est un fugitif ou un choix d’anciens propriétaires. Ce que je sais, c’est qu’il égaie une entrée autrement drabe et tristounette (bon, bon, suffit de lever les yeux pour redevenir joyeux), sans exiger quoi que ce soit de moi. Trois fois hourra! (Et si en plus on peut le manger… héhé!)

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.