8 réponses à Nature du dimanche: 1, 2, 3 gros-becs errants

  1. Lyne Lavoie dit :

    Ici ils sont une cinquantaine depuis des mois! Leurs cris sont parfois assourdissants! Mais ça met de la vie dans tout ce désert blanc. Et avec les Durbecs et les Sizerins c’est plein de couleurs!

  2. Campagnarde dit :

    Waou! Ici ils passent, partent, reviennent, mais ne restent jamais longtemps. Pas de durbecs cette année et pas de sizerins non plus. On devrait être à la veille de recevoir notre invasion de juncos, par contre, et les bruants ne doivent pas être bien bien loin. (Bon ça y est, je rêve d’oies blanches et de bernaches à aller observer — tu sais, avec un petit rayon de soleil CHAUD?!)

  3. Lyne Lavoie dit :

    Les Quiscales et les Carouges sont arrivés depuis le 19. Les Durbecs sont repartis . Les Sizerins sont au moins une cinquantaine.

    • Campagnarde dit :

      Sais-tu, je pense que j’ai vu un carouge ce matin! Un oiseau noir tout en haut du mélèze qui faisait un son. J’ai cru à un étourneau, mais en écoutant les cris en ligne, ah non, pas du tout: carouge!

      Pour ce qui est des différences entre cette année et d’autres (pas de sizerins, etc.) c’est peut-être à cause de la quantité de neige épouvantable qu’il reste ici. Dans le sens où une de mes mangeoires est encore DANS le banc de neige. La cage à suif qui en été est trop haute pour moi, je dois me pencher pour la remplir, encore maintenant.

      Je ne peux pas aller dans la volière. Bah, la porte ouvre vers l’intérieur, ça, ça irait. Mais quand je suis devant la porte (ce matin il faisait assez froid que la neige me soutenait bien), je vois le sol de la volière, cinq pieds plus bas que moi. Ce qui veut dire que je pourrais y aller, suffit de glisser… mais que revenir serait pas mal plus incertain!

  4. Lyne Lavoie dit :

    En effet,la neige de cette année nous a fait un environnement bien différent! Il y a une semaine je devais lever les yeux vers le ciel pour voir dehors par la fenêtre de la salle de bain. Une des mangeoires était inaccessible ici aussi. Là,ça fond presqu’à vue d’oeil! On est encore passé à travers un autre hiver!!!!

    • Campagnarde dit :

      Arrête-moi ça TU SUITE cet enthousiasme-là, ma toi! Tu vas faire neiger! Hé! 🙂

      Non, pour vrai, ça fond, là, ça fond. M’en reste plus que 3 pieds et demi, tsé… misère. Dans un village pas loin mon Homme a vu de l’eau dans les fossés (les gens ici disent fausset, pis je capote! j’ai envie de leur expliquer la différence!). Liquide, là! J’sais pas si je le cré. hahahahahaha! Bon j’exagère, j’ai vu des rivières dont l’eau était bien liquide et à demi-visible. Mais je continue de penser qu’on va encore pouvoir en trouver en mai.

  5. Lyne Lavoie dit :

    En ce matin de -15 je regarde mon homme marcher sur la neige durcie et je me dis qu’on a encore du temps avant de sortir en manches courtes!

    • Campagnarde dit :

      Pour moi oui. Mon Homme, lui, pelletait le toit de la bâtisse municipale et de la caserne de pompiers et grattait la patinoire en manches courtes en plein hiver, mais euh… je n’ai pas la même production calorifique, du tout, du tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.