Mon hiver 2020-21, 3/3

J’aime les corneilles. Je leur dis toujours bonjour, avec la cordialité que je crois qu’elles trouvent respectueuse (oui je passe pour une folle, pourquoi?). Cet hiver et ce printemps, trois d’entre elles nous ont souvent rendu visite. Sur les photos on n’en voit que deux, mais elles venaient à trois, sans que je puisse déterminer s’il s’agissait d’un juvénile avec ses parents ou d’un polyamour corvidien. Une, deux ou trois, elles sont souvent dans les parages: à deux elles ont trouvé du chaume pour un nid, en solo elles viennent prendre quelques béquées de suif.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Mon hiver 2020-21, 3/3

  1. Lyne Lavoie dit :

    Ici aussi elles se présentent à trois depuis des années. Elles viennent le matin tôt puis en fin de p.m. Nous les aimons beaucoup et les appelons affectueusement les grosses poules!
    Bientôt on devrait voir les jeunes quêter leur déjeuner à leurs parents bienveillants.

    • Helene dit :

      Alors, selon toi (la question qui tue!): parents avec Tanguy(ne) ou polyamour? J’aime bien cette dernière idée; surtout s’il faut couver, vaut mieux se partager le travail!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.