Mes oreilles, ses oreilles

Je vous l’ai dit, je suis toujours sur Bandcamp (venez m’y rejoindre!). Très très très exactement comme j’ai fait avec la lecture, je me suis tournée vers les voix de femmes. Volontairement, j’écoute beaucoup d’artistes que je ne connaissais pas dans ma vie d’avant, celle où j’étais en couple. Cœur de Pirate est juste trop parfaite. La voix de Safia Nolin, les mots de Lisa Leblanc (l’humour de Belinda), les mélodies d’Élisapie, les harmonies des sœurs Boulay, la force de Stéphane Moraille, le piano d’Alexandra Streliski… ça commence quand je me lève et ça n’arrête pas, ça fait seulement changer d’ordi quand je change de pièce. J’ai même de la musique pendant que je travaille, ce que je ne faisais pas avant. C’est une forme de compagnie, oui, mais surtout comme un filet de secours pour l’humeur.

Ma fille a eu dix ans cet automne et elle développe actuellement ses propres goûts musicaux (en commençant par Biobazar, David Bowie, BradyCardie et… ABBA, avec un coup de cœur pour la trame sonore de Priscilla, Queen of the Desert). Elle vient de s’offrir un lecteur MP3 (rose, bien sûr, et je ne me moque pas: à dix ans j’ai eu mon premier walk-man, un Sanyo… rose [comme tout le monde je voulais le Sony jaune, mais j’étais contente quand même!]). Je l’ai rempli de voix de femmes qu’elle aime. Et je l’ai entendue dire à son petit frère qu’elle avait voulu son lecteur «parce que moi, j’aime ça écouter de la musique tout le temps, comme maman.»

Là, j’ai été fière, à la fois d’elle et de moi. 🙂

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.