Le travail invisible, vous connaissez?

Sinon, vous devriez (le billet sur le «partage» en parlait en d’autres termes; si vous êtes femme, il y a peu de chance que vous n’y participiez pas)… et vous comprendrez sans doute alors le besoin d’appuyer le manifeste de l’Aféas pour sa reconnaissance.

Pour ma part j’ai passé la Journée du travail invisible à… ne pas travailler. J’ai plutôt passé du temps avec ma grande amie et mes enfants avec le leur, comme nous n’avions pas pu le faire depuis deux ans. Comme mon amie aussi, avec son enfant, vit les apprentissages en famille, disons que le travail invisible, on connaît ça. Oh. Que. Oui.

(Je ne crois pas que la CAQ connaisse ou comprenne le concept. Après tout, quand on a Minou à la maison et qu’on se fiche des places en garderie, quand on nie le racisme systémique et qu’on nie qu’il existe partout au Québec une crise du logement, quand on pense faire vivre une famille avec 50$ d’épicerie par semaine… clairement, on n’a pas les deux pieds dans la réalité de la majorité. C’est pas que je me suis assise en ayant l’intention de parler de politique, mais l’autre fois je suis entrée au dépanneur pour faire plaisir aux enfants et j’en suis ressortie membre à vie de Québec Solidaire. (Ensuite Catherine Dorion a annoncé qu’elle ne se représenterait pas, et même si je comprends, ça m’attriste. On a tous besoin d’elle et d’autres personnes aussi intègres et allumées.))

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le travail invisible, vous connaissez?

  1. Lyne Lavoie dit :

    J’ai éprouvé une grande tristesse quand Catherine a annoncé sa décision de ne pas se représenter. J’aimais sa fougue,sa facilité à expliquer simplement des concepts parfois complexes,son parti-prix assumé pour les plus mal prit ,ceux qui tombent entre les trous du supposé filet social. Il en faudrait plus,certain! Pas moins!

    • Campagnarde dit :

      Et quand elle a dit que l’Assemblée nationale est «passée date», je n’ai pas compris la même chose que Nathalie Collard (https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2022-04-07/non-l-assemblee-nationale-n-est-pas-passee-date.php).

      J’ai plutôt repensé à toutes ces fois où on a dit ou fait savoir/comprendre à Catherine Dorion qu’elle devait entrer dans le moule (et, de préférence, se taire), tailleur, mise en plis et talons compris, ironie exclue svp.

      Toutes ces fois où, sans jamais parler de l’apparence des hommes, on a tapé sur le clou de l’apparence féminine, pour bien faire savoir ce qui est décent et acceptable, pour une femme, si elle veut prétendre à un bout de pouvoir (tsé dans l’opposition, en plus… (faut l’entendre dans l’Infoman de jeudi: c’est un député homme qui portait plainte chaque fois, pour ses vêtements! wow mon petit monsieur, on se sent-tu vraiment plus grand après avoir rapporté ce panier-là?!)), soit le costume… de l’élite.

      Et ça, c’est passé date.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.