Le noyau du noyau

Toute mon enfance il me semble que ma mère transformait, de ses pouces verts (oui, les deux!), des noyaux d’avocats en plantes magnifiques. Elle perçait le noyau avec trois cure-dents et le mettait les fesses à l’eau le temps que des racines se développent et qu’une tige pointe. Facile, que je me suis dit. Facile! Et puis tant qu’à y être, je vais être encore plus fine et ne même pas percer le noyau: je vais utiliser des petits pots à purée, ha! J’ai placé mes noyaux sur le bord d’une fenêtre et j’ai ajouté de l,eau, changé l’eau et attendu. Et attendu. Et attendu. Jours, semaines et mois ont passé. Non, vraiment, de très, très nombreux mois. La Campagnarde, pour tout vous dire, commençait à pomper devant ces noyaux bio qui résistaient à ma bonne volonté de les planter.

Un jour, mi-ra-cle: un tout petit minuscule bout de racine. Patience: il a fallu des semaines pour que ça se prolonge. Quand j’ai assemblé pot et terreau pour mettre la chose en terre… surprise, un autre noyau avait pris mini-racine! Je l’ai planté aussi. Et le troisième, au cas où. Et ma patience a été récompensée! Même que le troisième a poussé une tige et que le premier s’est vite développé.

Le côté ironique de l’affaire? Pendant que je jubilais (c’était l’été dernier), mon Homme est arrivé du tas de compost… Avec une belle plante dans les mains. Aussi grosse que la mienne. Alors vous avez le choix, semblerait, pour avoir votre propre plant d’avocat. Soit vous agonisez patiemment et bichonnez votre noyau soigneusement pendant des mois… soit vous les pitchez dans le compost et vous obtenez précisément le même résultat. Ouin.

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

5 réponses à Le noyau du noyau

  1. C’est vrai que c’est infiniment long avant d’avoir une « plante » avec ces noyaux. J’en ai 2… qui d’ailleurs ne grossissent pratiquement pas… depuis des années! Mon plus grand doit mesurer 75 cm de haut et il a sûrement 10 ans!
    Mon seul problème avec le compost… c’est que le compost en question est un lapin 😉

  2. manon dit :

    comique quand même comme constat. Mais ce qu’il peut être cool le tas de compost 🙂

  3. Annick dit :

    Hahahaha tellement vécu la même chose… j’ai fait la technique du verre avec des cure-dents. Ça a pris environ 6 mois mais j’ai enfin mon beau plant d’avocat avec ses belles grandes feuilles 🙂

    • vieux bandit dit :

      Y a toujours ben un bout à se trouver le pouce noir, hein! 🙂 J’ai fait un essai directement en terre (ben quoi, quand on Google, y a des gens qui disent que ça fonctionne…). Et finalement, des noyaux qui moisissent dans un pot de terreau, bah… c’est pas super joli! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.