La Muchacha

Quand je vous ai parlé de Muchacho… je vous ai montré Muchacha, la mère des trois chatons. Muchacho existe bel et bien, cependant, et je le soupçonne d’être le papa de Patchouli. C’est un gros mâle très musclé, très sérieux, qui a l’air vraiment étonné de trouver sa copine, Muchacha, soudainement dans le chatio. Parce que oui, je l’ai rentrée. Un bon jour elle a soudainement accepté de se faire flatter. Puis le lendemain. Elle m’attendait le matin pour se faire nourrir devant la maison. J’ai appelé ma clinique vétérinaire pour des conseils (fallait éviter la possibilité d’entrer des puces), pris ses rendez-vous pour la vaccination et la stérilisation, pensé à mon affaire… et le cinquième jour, hop, je l’ai prise dans mes bras et entrée (à sa surprise totale). Pas une égratignure!

Tout n’est pas réglé: elle ne veut rien savoir des autres chats, ses chatons inclus (Zia s’en approche, cependant), mais elle progresse vite pour une chatte sauvage qui n’avait jamais été manipulée par des humains. (Et son arrivée a causé l’acceptation immédiate des chatons par Tao et Zia!) En trois jours, elle avait compris la litière! Rapidement, elle s’est mise à réclamer mon attention/affection. Elle préfère encore le chatio, mais les dernières nuits ont été froides et je l’ai fermé sans qu’elle panique. Elle commence à vouloir explorer, et elle accepte bien les enfants, tant qu’ils n’approchent pas trop vite de tous les côtés. Quand elle ronronne bien fort, je la prends un peu et doucement: c’est une thérapie anti-phobie! J’en ferai une chatte d’intérieur satisfaite, foi de campagnarde!

Quand j’ai fait vacciner les chatons, la vétérinaire disait que je les avais sauvés. Mais avec Muchacha… je me sauve d’avoir d’autres chatons à adopter!

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.