La craie

Ce billet s’inscrit dans une série pour le vendredi sur les Campagnonades. J’y parle de notre réalité de l’apprentissage hors des murs de l’école. Aujourd’hui: une petit bonheur, un détail facile, qui procure beaucoup de plaisir.

J’ai plein de souvenirs sensoriels liés à la craie, aux tableaux noirs. Le trucmuche qu’avait mon enseignant de musique de première année, qui portait cinq bâtons de craie pour tracer une portée au tableau. La poussière qui devient nuage étouffant quand on frappe deux effaces à tableau ensemble. Le privilège (de la bollée) de rester après l’école pour nettoyer le tableau, le rendre beau à nouveau pour le lendemain, jaser avec l’enseignante. (Les tableaux blancs? Mais je les adore aussi!)

Chez nous la liste d’épicerie se fait rédiger d’abord sur un tableau noir. Je trouve ça pratique. Et le bas du tableau sert aux enfants. On a d’autres tableaux ailleurs. Et… y a dehors. Et dehors, la craie… c’est n’importe où. Perron, terrasse, murs de la maison, porte de garage, escaliers… partout. Je n’ai pas mis de limite (et c’est pas mes enfants qui en mettront…).

Le lien avec l’apprentissage en famille? Le premier, c’est la liberté (bien sûr qu’elle n’est pas exclusive à l’école-maison, oh!). Tu veux dessiner sur le mur? Au lieu de dire non alors que je pense que l’idée est légitime, eh bien… je trouve un mur et un outil qui convient (la craie, après tout, ça pâlit et ça se lave). Je fournis (on peut faire des craies de trottoir avec du plâtre de Paris et du colorant – je ne l’ai pas encore fait parce que la boîte de craies trouvée au dollorama est encore bien garnie). Le deuxième lien, c’est l’exploration. Qui a mené à la découverte qu’une craie de trottoir humide est bien plus agréable à utiliser (elle devient presque crémeuse!) et bien plus foncée à l’application. Et à celle qu’une craie vraiment mouillée devient une pâte qu’on peut étendre (heureusement facile à nettoyer sur les poignées de porte et les robinets ensuite). Sur le mur de la terrasse, on a maintenant plusieurs rectangles colorés. Ça a occupé les enfants créativement et le résultat est joli, youpi!

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à La craie

  1. Lyne Lavoie dit :

    Sur les carreaux de céramique dans le bain ?Mais j’suis pas certaine pour les joints de la dite céramique par contre!

  2. Clément Laberge dit :

    “Chalk on the wall is obviously less important than the impending catastrophe for the planet.”

    https://www.theguardian.com/environment/2019/may/09/extinction-rebellion-founder-cleared-over-kings-college-protest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.