Junco ardoisé

Quelques spécimens de junco ardoisés (Junco hyemalis, Dark-eyed Junco) se sont pointés chez nous pour manger à la fin mars. J’ai souvent de la difficulté à identifier les oiseaux: ils sont loin, ils bougent vite, leurs traits sont subtils… mais celui-là, je le voyais se nourrir sur le sol devant la maison, et je trouvais son plumage noir quelque peu bleuté… eh ben ardoise, c’est justement bleu-gris! Son ventre est blanc (clair, du moins), et quand il s’envole (vers le grand pin ici), on voit bien les bandes blanches qui ornent sa queue: ce sont des rectrices, de grandes plumes rigides de la queue qui permettent de diriger le vol (source). J’apprends qu’il existe plusieurs sous-espèces de junco ardoisé, et là, désolée, j’avoue mon ignorance et la laisse en l’état pour le moment!

Pour entendre le chant du junco ardoisé, cliquez ici.

Je me demande si nos quelques amis junco sont des mâles, car:

Les juncos ardoisés sont monogames. Les mâles arrivent bien avant le début de la saison. Dès leur arrivée, ils s’installent au sommet de grands arbres et ils chantent pour revendiquer la propriété de leur territoire. Lorsqu’une femelle y pénètre, ils la poursuivent avec acharnement. Ils déploient leur queue, lui impriment de mouvements de haut en bas, paradent autour de la promise en émettant des « chips » et en chantant. Lorsque le couple est formé, le mâle suit partout sa partenaire et ne s’en éloigne jamais de plus de 15 mètres. (source)

S’ils sont présents presque partout en Amérique du Nord (ils évitent la toundra), les juncos de nos lattitudes ont probablement passé leur hiver au milieu des États-Unis. (Source)

Pour marque-pages : Permaliens.

11 réponses à Junco ardoisé

  1. Manon dit :

    Ce sont le snack préféré de ma cassonnade.

  2. Manon dit :

    Je sais c’est morbide un peu mais c’est ça.

    Un chat chasseur ça mange des oiseaux (et des souris, et des insectes quand ya juste ça. mais pas des grenouilles ou si y’en mange il fait une indigestion et apprend sa leçon).

    Je suis pas capable de lui enlever son instinct à ma vieille chatte de 13ans

    • vieux bandit dit :

      Ben non, bien sûr…

      Quand j’étais petite, nos chats vivaient dehors, et on trouvait souvent des plumes et autres résidus un peu partout. Mais mettons que je suis plus à l’aise avec les chats devant leur grande télé (la grande fenêtre à l’avant)! Et c’est moins dangereux qu’avec notre ancien aquarium, dans lequel Tao fonçait régulièrement avec force!

  3. Manon dit :

    Moi quand j’étais petite et qu’on partait pour 2 jours, on s’assurait que le chat était dehors… 1-pour faire ses besoins car on avait pas de litière dans la maison. 2-Parce que dehors la nourriture ne viendrait pas à manquer avec les oiseaux et les souris et les insectes.

    • vieux bandit dit :

      Ouin, nous pareil pour le chien (qui avait un baril de bouffe dans le poulailler). Mettons que je me sens mieux de vivre comme je vis maintenant. Mon sens de la responsabilité est galopant, et tous ceux dont je suis responsable restent en sûreté et en santé (on perdait nos chats dans les collets des braconniers). T’sais, être maman (parent, en fait), ça a peu à voir avec l’accouchement, beaucoup à voir avec l’instinct/la perspective… et moi je me sens responsable des oiseaux que je nourris tous les matins, et même de mes copains écureuils. J’en prends trop sur mes épaules? Oui. Si je trouve un remède, j’évaluerai la possibilité de me soigner! 😉

  4. Manon dit :

    🙂

    Moi je laisse simplement faire la nature… Mon chat en étant une composante pour moi 😉

    • vieux bandit dit :

      Une fois apprivoisé/adopté, chez nous, un chat se fait promettre bien des choses, et je tiens mes promesses. Parfois ça peut vouloir dire des factures vétérinaires salées, mais ça en vaut toujours la peine et le coût. On fait tous partie de la nature, mais faire partie de la famille, ça… c’est autre chose! 🙂

  5. Manon dit :

    ah ben oui!

    Tant que chat, chien. oiseaux ou autre animaux ne se font dénaturer de leur vrai nature (lire faire porter des petit gilet aux chiens, les promener en poussette comme un bébé humain, ect) ben moi ça me va.

    😉

    • vieux bandit dit :

      Hahahahaha! Non, très peu pour moi! Répondons aux besoins de chacun, en étant conscients que chacun a des besoins différents, siouplè merci!

      Sans compter que la poussette (ou même porter un chien), c’est vraiment pas bon pour le chien, qui comprend alors avoir une place hiérarchique bien trop élevée, ce qui le déstabilise.

      En ville j’ai essayé le harnais pour mes chats (un moment donné où j’avais un cour; je les aurais sortis avec moi). Échec total! Milady, ma princesse, se laissait enfiler le harnais, puis se laissait tomber au sol en me jetant des regards noirs. Impossible de la convaincre de bouger!

  6. Ping :Carouge à épaulettes — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.