Jargeau de malheur

Je vous ai déjà dit que j’ai de la difficulté à appeler une plante mauvaise… Pourtant il en est une que je vois quand je ferme les yeux et que j’arrache dès que je la vois les yeux ouverts. Elle sort de terre en maints endroits et s’attache à toutes les plantes, les étranglant en s’y agrippant, se fondant dans leur feuillage pour mieux me narguer. Même si j’essaie de séparer botanique et moralité, il y a quelque chose qui me dérange profondément dans cette façon de faire, ce modus operandi qui dépend de la force de l’autre pour finalement lui enlever sa place. Dans mes rocailles, mes plates-bandes, le long des routes, au pied des arbustes, elle est partout. Il s’agit de la vesce jargeau (Vicia cracca, tufted vetch). De la famille du trèfle et de la luzerne, elle produit de petites fleurs violettes, que je devrais donc aimer. Mieux encore, ses fleurs peuvent être mangées (je le savais, un guide nous y a fait goûter sur l’île aux Perroquets!). Sur mon terrain, le jargeau n’est pas en fleurs, et j’ai dû en cueillir en revenant de la promenade matinale avec le chien pour vous montrer de quoi ça peut avoir l’air. C’est une fichue plante qu’on trouve partout, même si elle provient d’Europe à l’origine. Ses tiges peuvent atteindre deux mètres (et ça, je n’avais pas besoin de recherche pour le savoir!). Elle n’est pas nuisible en soi (sauf pour moi et ma morale! Et puis aussi, jargeau, c’est un mot affreux, bon!) et les abeilles et les animaux broûteurs l’aiment. Sauf que chez moi, les abeilles sont aux lupins, et les ruminants sont rares (mis à part le chien). Oh! J’apprends par contre que les perroquets peuvent aimer ces fleurs! Voilà qui m’aide à me réconcillier, car j’ai justement une amie qui a des amis à plumes. Parfait pour les oiseaux, donc, mais pas pour mes fleurs dans lesquelles elle s’insère. Pour le moment et jusqu’à ce que j’abandonne le combat, à bas la vesce jargeau!

Print Friendly

Pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Jargeau de malheur

  1. Éric dit :

    Quelle peste cette plante!! J’en ai aussi un peu chez moi et j’en ai déjà vu fleurir un peu. J’en ai arraché pas mal cette année.

    Mais je la trouve quand même bien moins pire que le chiendent.

    • vieux bandit dit :

      Plus facile à arracher, soit. Mais le chiendent, il pousse droit, il ne fait pas chier les autres plantes! La vesce jargeau, c’est le petit maudit à la garderie, celui qui est toujours le plus rapide pour dire « c’est pas moi c’est lui » et qu’on arrive jamais à prendre sur le fait même si on sait bien que… ouin bon enfin. J’aime pas ça!

  2. Ping :Le secret de la vesce jargeau - Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *