Heureux comme un Tango dans l’eau

On m’avait avertie avant l’adoption: Tango, c’est un chien qui aime l’eau! Avec un jardin d’eau à l’avant (dont ses griffes pourraient endommager la toile et où il pourrait agacer nos grenouilles), un étang sur le côté (à nettoyer, j’y reviendrai!), un étang d’irrigation le long d’un chemin de promenade et un lac le long de l’autre, j’avais un peu peur au début: à la moindre sortie-pipi, rentrerai-je dans la maison un gros toutou mouillé? C’était sans compter sur l’obéissance du toutou en question, qui semble avoir bien peur de mal faire à nos yeux et qui recule quand on lui demande. Du jardin d’eau et de l’étang il s’est approché mais n’a jamais fait mine de s’y mouiller, ne serait-ce que le museau. Lors des promenades, il se contente de boire dans les flaques après la pluie, sans se vautrer (c’est hilarant: il écarte les pattes et baisse la tête, buvant tout en marchant!). Mais maintenant que, de un, le chien nous a prouvé qu’on peut lui faire confiance et que, de deux, il fait chaud à mourir (ici, ça fait un bout de temps que le mercure dépasse les 25 degrés, ce qui me va encore parce qu’on n’est pas entourés de béton montréalais qui empire tout et vite!), il était temps d’aller au lac faire un petit plouf.

Nous avons la chance d’avoir accès, à quinze minutes d’ici, à un lac on ne peut plus privé (qui, étrangement, se trouve dans une autre région!). Harnais pour l’auto sur le chien (il adore, car en général ça signifie une promenade sans laisse dans les bois), serviettes dans un sac (sans oublier le cordon pour retenir mes lunettes… sans quoi je n’ai plus le droit de m’approcher du lac depuis la fois où j’ai été négligente et où mes lunettes ont fini par passer 24 heures au fond d’un lac bien sombre et où je ne les ai retrouvées que par chance immense et grâce à l’entêtement d’amis aux meilleurs yeux que les miens…), en avant toute!

Petite promenade d’abord. Au retour, Tango avait l’air déçu: courte, courte, la promenade! Mais que ne voit-il pas? Ses humains qui se déshabillent et s’approchent du lac! L’Homme qui y plonge! Vous voulez dire que mes humains savent eux aussi quoi faire avec une étendue d’eau? Tango n’y tenait plus: il s’est élancé à son tour! Il a nagé pour le plaisir, mais il a aussi travaillé, en rapportant son Kong pour l’eau (avec une corde jaune). Entre les baignades, le labrador fou de joie courait en rond dans la forêt, s’ébrouait, se roulait sur la terre fraîche. Et hop, on replonge! Regardez-le en pleine action (à la toute fin, d’où les sons qui proviennent du toutou heureux… mais fatigué, quand même. À la fin de l’été, il sera imbattable!)!

Une photo de Tango dans l’eau en 2010 ici.

Taggé , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Heureux comme un Tango dans l’eau

  1. Ping :Lac-cadeau | Les campagnonades

  2. Ping :Mésaventure dans le bois | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.