Gel au sol

Le matin du 26 mai, j’ai pu constater que le gel au sol qu’on avait annoncé (il fallait écouter les nouvelles locales, comme celles, diffusées en direct en ligne, de CH2O) s’était bel et bien manifesté (ce matin-là, la promenade s’est faite d’un bon pas! Et le dessus de la boîte à lettres était couvert de frimas!). C’est une surprise pour moi que le gel se produise si tard, mais disons-le tout de suite: côté jardinage, nous sommes en zone 4 (Pour déterminer la vôtre, cette carte est fort pratique… mais le serait davantage si elle était plus précise!). Avouons aussi que depuis notre arrivée, nous faisons chaque soir un petit feu dans le poèle à bois en bas. C’est un peu pour réchauffer, et beaucoup pour déshumidifier, car la maison a une fondation en béton, mais n’a pas été chauffée au bois pendant deux ans avant notre arrivée, et le béton a accumulé une bonne dose d’humidité dont nous souhaitons nous débarasser (le feu aide, mais le déshumidificateur, alors là!). Mais ce qui surprend avec ce gel au sol de la nuit du 25 mai, c’est que le 20 mai, il a fait frais (environ 7 degrés la majeure partie de la journée), mais le 26… le thermomètre a atteint 32 degrés! 32! (La campagnarde n’était pas contente du tout, d’autant plus qu’on me dit qu’il ne faisait pas si chaud à Montréal!) Cinq jours plus tard, gel au sol! Heureusement, rien n’avait encore été planté au potager. Sur la photo, le résultat du gel sur un plan de lupins (Lupinus) (qui ont tous très bien résisté, tout comme les fraises).

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Gel au sol

  1. Ils sont vraiment magnifiques dans toutes les conditions, les lupins: j’avais craqué pour le feuillage avant la floraison il y a quelques jours… je me pâme devant la fleur et voilà maintenant que je trouve un charme à la version gelée! Belle prise 😉

    • vieux bandit dit :

      J’en ai partout! Dans plusieurs plate-bandes! (J’étais heureuse de découvrir toutes les plate-bandes de vivaces à la fonte des neiges, mais là… il faudrait bien tout désherber! Ouille!) Je me demandais ce que ça pouvait bien être, mais les épis qui se dressent maintenant ne laissent plus de doute! C’est vrai que le feuillage est magnifique, vert, gelé ou couvert de pluie ou de rosée! Et je suis encore plus contente de voir à quel point ils ont bien résisté au gel tardif. J’ai une chance immense: l’ancienne propriétaire aimait les fleurs… bleues! C’est quand même incroyable que je sois tombée sur MA couleur! (Il y a beaucoup de mauve, pas mal de rose et il devrait y avoir beaucoup de jaune: qui vivre verra! Et nous, outre le potager, on compte ajouter pas mal de orange!)

  2. Tarzile dit :

    Ma fille me pousse dans le dos depuis deux ans pour que j’en plante. J’aime beaucoup cette fleur spectaculaire.

    • vieux bandit dit :

      L’éclosion a commencé chez nous, d’abord en bleu mauve et maintenant aussi en rose! (C’est toute une joie de voir les couleurs surgir, puisque chacune est une surprise!) Je ne sais pas où tu es, mais si tu passes dans le coin, je pourrais t’en donner! J’en ai plusieurs qui devront être déplacés parce qu’il faudra beaucoup agrandir le potager. L’offre est lancée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *