Fines herbes du potager, déshydratées

Oui bon l’été passé, le potager a encore souffert de mes divagations. Mais un aspect n’a pas été négligé, et ce sont les fines herbes. Ah! Vous vous souvenez de mes bacs bleus? Tous les neuf se sont remplis de buissons de fines herbes l’été passé, et il n’a pas été question de laisser ça en place pour le gaspiller. À ce sujet,  tout le monde, Larry Hodgson y compris, recommande de ne pas mettre les fines herbes au potager, mais plutôt de les garder tout près de la cuisine, l’idée étant que personne ne va aller bien loin pour un bouquet d’herbes une fois le repas en cours de préparation, surtout s’il pleut, lalalalalala. Ah ouin? Pfff. Ça dépend des gens, hein! Pour moi c’est un bonheur d’aller au potager, un panier sous le bras, et de revenir avec un bouquet de saveurs. Oui d’accord je ne ferais pas un kilomètre chaque fois et si votre potager est dans un jardin communautaire aux limites de l’arrondissement, je comprends! Mais pour moi qui ai eu si longtemps un besoin inassouvi d’espace naturel bien à moi, aller au potager est encore une joie. Quand je pense à mettre des plants en pots sur la terrasse, ce n’est pas pour être plus paresseuse: c’est pour avoir plus d’herbes qui poussent!

Je vous ai déjà parlé de mon déshydrateur. C’est lui qui a servi à tout préserver cette année. Ah oui on peut bien sûr faire sécher le tout naturellement, et le plus paresseusement du monde, et ça fonctionne. Sauf que voilà, quand en octobre on réalise que ce qu’on a à faire sécher, c’est… plusieurs gros buissons (!), on a besoin d’aide (ou de beaucoup, beaucoup d’espace). Mais il y a aussi une autre raison de mettre le déshydrateur à l’ouvrage, et ma photo l’illustre bien, je crois. Comme le constate ce reportage de L’Épicerie, c’est avec les fines herbes que l’Excalibur révèle sa supériorité de Cadillac des déshydrateurs! Eh oui: mes fines herbes (à l’exception du basilic, terni un peu) ont gardé leur couleur vive! Elles sont magnifiques et savoureuses, et je ne saurais plus m’en passer. Ah mais c’est que l’Excalibur offre de très nombreuses options de température, et offre un réglage précisément pour la déshydratation des fines herbes, soit le plus doux de tous. Seul truc à savoir: des herbes sèches, c’est léger. Laissez le ventilateur du fond s’éteindre pour vrai avant d’ouvrir la porte avant!

Résolution pour les fines herbes du potager 3.0: en cueillir davantage. Non mais c’est que je suis craintive, moi. Je ne récolte qu’un peu à la fois… et j’ai tort dans bien des cas! La livèche, la ciboulette: coupe allègrement, Camapagnarde: ça repousse quelque chose de rare!

Pour marque-pages : Permaliens.