Feuilles de fraisier

La saison des fraises des champs a été phénoménale chez nous cette année (c’est fini ou presque, maintenant; passons donc à la tonte de certains bouts de notre jungle sauvage, question que le pré fleuri ne devienne pas forêt surprise). Pas que j’aie eu beaucoup de temps ou d’énergie à y consacrer (et puis m’accroupir… c’est plus aussi facile! Ou plutôt si, mais c’est me relever qui semble déranger bébé!), mais tout de même, j’en ai cueilli, le Coco en a cueilli et l’Homme en a cueilli (et ma mère et son compagnon… aussi!)… sans JAMAIS quitter notre terrain! Ah, mais je l’avais bien annoncé autour de moi, que la saison s’annonçait spectaculaire: à la fin du printemps, tout ici était COUVERT de fleurs de fraisiers! Jamais je n’avais vu ça. Les premiers jours de récolte ont été décevants: il venait de pleuvoir trop à leur goût (l’ail du potager était heureux, lui) et les fraises presque mûres s’étaient gorgées d’eau pour rester roses et sans saveur. Quelques jours plus tard, la saison commençait pour quelques semaines.

Moi… j’avais commencé à récolter par sacs pleins dès le début de la floraison. Ah oui: à récolter… les feuilles de fraisier, que j’ai ensuite déshydratées. On dit qu’elles sont à leur plus savoureux au moment de la floraison, alors j’en ai profité, mais on peut aussi les récolter tout l’été. Pourquoi? Mais pour les tisanes, pardi! D’ici quelques mois, je devrais avoir plein de bonnes et belles choses pour concocter des tisanes sauvages, inusitées et personnalisées (et biologiques en prime!). Et si ça prend du temps, c’est un peu tant mieux: j’attends la fin de ma grossesse pour mes expériences tisanesques, car certaines plantes peuvent provoquer des contractions et autres trucs non souhaités pour le moment. Bien sûr, je pourrais m’informer correctement et éviter les dangers, même minuscules, mais j’ai tant à faire ces jours-ci que j’erre du côté de la prudence en me réservant ce petit bonheur pour l’automne et l’hiver, qui se prêtent mieux aux boissons chaudes de toute façon!

Pour marque-pages : Permaliens.

26 réponses à Feuilles de fraisier

  1. Ooooh! Merci pour la belle idée! Je n’ai jamais pensé à les utiliser en tisane. Trop tard pour la cueillette au maximum de leur saveur, mais je vais tout de même tenter la déshydratation de quelques feuilles et y goûter.

  2. Louise Lefebvre dit :

    Bonne idée que de récolter les feuilles de fraisiers pour des tisanes automnale.

    Peut-être le savais-tu toi qui est suivie par une sage-femme, mais juste au cas, quand tu seras rendue à 3 semaines environ de la date de l’accouchement, tu pourras boire des tisanes de feuilles de framboisiers qui sont bénéfiques pour l’accouchement. Elles aident pour l’ouverture du col ainsi que pour les contractions.
    Crois-moi, j’en ai bu… même si je n’étais pas folle du goût. Je suis plus tisane à la menthe tu vois!

    Louise

    • vieux bandit dit :

      Aaaaaah, j’avais oublié! Merci de me le rappeler! (Et je te crois, tout en sachant que ce qui fonctionne pour l’une ne fonctionnera pas pour toutes, mais bon, hein, on peut espérer!)

      Pour la menthe, oh làlàlàlàlà! Cette année j’ai au potager de la menthe pomme et de la menthe ananas, dont je devrai vous donner des nouvelles! J’adore la menthe, et j’ai comme une petite envie de collection… galopante!

      • Louise Lefebvre dit :

        Et moi, comme tu le sais peut-être, j’ai de la menthe chocolat.

        Je les aime toutes; j’ai déjà eu de la menthe ananas, ça sent si bon. As-tu trouvé de la menthe poivrée sauvage chez-toi? Ici, il y en a autour du jardin et je trouve ça très pratique pour certaines recettes, comme le taboulé ou les salades de légumineuses.

        Il s’agit juste de faire attention en la cueuillant vois-tu p.c.qu’ici c’est plein d’herbe à puce…

        • vieux bandit dit :

          De la sauvage, je sais pas… j’ai de la menthe que je crois poivrée à l’arrière (eh misère… on la dit envahissante… « on » n’a pas mon chiendent! La menthe s’y perd, et moi j’ai trop à faire ailleurs pour la désherber correctement!).

          Mes menthes (verte et poivrée) du potager de l’an passé n’ont pas repoussé, n’est-ce pas étrange? Aurais-je dû les protéger? (Ou est-ce ma faute, puisque je les ai coupées en entier à l’automne, ne laissant que les racines? Et qu’au printemps je n’ai pas pensé à les dégager de leur paillis?)

          • Louise Lefebvre dit :

            Pas évident. Il me semble que la menthe est une plante vivace.

            En tout cas, la menthe chocolat date de l’an passée. Je ne croyais pas la revoir parce qu’elle a perdu presque toutes ses feuilles l’an passée atteinte d’un « fungus » quelconque. Et à l’automne, j’ai fait comme toi, j’ai presque tout supprimé et n’ai mis aucun paillis et surprise, au printemps elle allait très bien.

            Je l’ai transféré dans un autre petit jardin et elle va encore très bien. C’est envahissant, la menthe; il est suggéré de la contrôler mais à date, pas besoin.

            Il me semble que la menthe ananas n’avait pas survécu à l’hiver. Faudrait s’informer. J’suis certaine qu’il doit exister un site web pour la menthe. Peut-être que certaines ne sont pas vivaces ou du moins sont plus fragiles à nos hivers?

            Je vais faire une recherche illico et je te reviens…

            • vieux bandit dit :

              Me semble aussi que c’est vivace (mais mon romarin est pas revenu non plus et il aurait dû!).

              J’ai peut-être étouffé la mienne sous le paillis. Mais là j’en ai une qui a rampé et rempli tout son bac… je pense lui patenter une sorte de collier élisabétain en broche à poule, pour voir! (si elle s’y installe, ça va valoir quelques photos!).

              • Louise Lefebvre dit :

                Suis allée sur le web et comme souvent c’est une vrai jungle.

                Oui la menthe est vivace mais chez certains pépiniéristes on précise jusqu’à qu’elle température elle l’est (la menthe chocolat jusqu’à -20 C).

                Je n’ai jamais pu garder le romarin au jardin pour l’hiver. Je crois qu’il est suggéré de le rentrer à l’intérieur où il peut continuer sa croissance en pot.

                C’est ça qui est ça ma belle.

                • vieux bandit dit :

                  Merci!

                  Moins 20… on atteint pas souvent moins que ça (de nos jours…), et encore, ma menthe avait une trrrrrès généreuse couverture de neige…

                  Ah ben tant pis pour le romarin: je rentre rien! Pour que les chats me fassent un beau dégât et que la chose arrive pleine de bibittes inconnues chez nous? Vaut pas le coup. (Oui bon, je ne trippe pas sur le romarin et je le déshydrate, alors ça suffit!)

                  • Louise Lefebvre dit :

                    Moi j’adore le romarin avec un poulet rôti, de l’ail et l’huile d’olive ainsin qu’avec le filet de porc et je trouve ça très pratique en été au jardin. Mais comme toi, de là à le rentrer à l’intérieur… non merci.

  3. Martine dit :

    Je suis visuelle. Ça me prendrait une photo d’ensemble pour mieux visualiser tout ce beau jardin.
    Et une autre photo de bedaine aussi, pour mieux visualiser… ta bedaine! 😉

  4. Martine dit :

    Faut manger davantage! 😉

    • vieux bandit dit :

      Beurk: je mange déjà pas mal, je trouve! Quand j’ai pas/plus faim, me semble que ça doit être assez!?

      Et c’est au bébé de grandir, plus qu’à moi de grossir! J’sais pas. Petite inquiétude à ce sujet ces temps-ci. Probablement pour rien, mais il suffit d’une remarque ou d’un froncement de sourcils pour que je me pose des questions…

  5. Martine dit :

    Je te taquine, bien sûr. Je ne sais pas à quel mois tu es rendue exactement alors je ne peux pas juger de ton évolution. T’aurais été énorme que je t’aurais dit qu’il faudrait que tu sois PLUS grosse encore! 😉 C’est tellement différent d’une personne à l’autre et d’un mois à l’autre. Il n’y a sûrement pas matière à inquiétude (mais c’est normal de se poser des questions). Tu commences ton apprentissage de Mère Inquiète! Les mamans sont très bonnes pour ça. 🙂

    • vieux bandit dit :

      Bah c’est de l’interprétation de mimique/réaction de sage-femme plus qu’autre chose. Ah oui: et avoir la plus petite bédaine du groupe qui s’est rencontré hier! (Mais toutes à différents stades… y compris une semaine de moins que moi!) Mais bon, je sens bien le bébé bouger, y a pas de vrai raison de m’inquiéter. Et chaque corps et chaque bébé: tout est différent.

      J’ai d’ailleurs bien hâte de me voir aller, parce qu’avec le Coco, j’ai jamais été belle-mère-poule. Chu plutôt (jusqu’à maintenant) du genre « vive l’autonomie, pis fais des gaffes: tu vas apprendre plus vite! »

      • Tu me fais rêver avec ta « cargaison » de fraises sauvages!

        Je confirme l’info de Louise au sujet de la tisane de framboisier.
        J’en ai consommé des litres à la fin de mes 2 dernières grossesses. Avec un résultat au-delà de mes espérances!
        Si j’avais su ça avant!
        Le pire c’est que le goût que je détestais au début… me rappelle de bons souvenirs de bédaine!

        Je reviens sur les fraises… tu en croqueras une pour moi svp?

        • vieux bandit dit :

          Ah je te dis: y a une journée où l’Homme et le Coco ont récolté pour plus d’un kilo! Elles étaient belles et grosses et… MIAM! 🙂

          Là je me lance dans la confiture de « grosses fraises » (j’ai toujours appelé ça comme ça!), mais achetées.

          Je vous confirme à toutes deux, donc, que je vais essayer la tisane de framboisier, septembre venu!

          • Ah c’est pour septembre en plus!
            Ben là me voici repartie à rêver… 3 de mes 4 monstres sont de sept-oct.
            3 balances. Pas que j’accorde un iota d’importance à l’astrologie; c’est pour dire que cette période de l’année est bien remplie en festitivés chez moi! Ça circonscit clairement une période.

            Tiens; je vais me racheter de la tisane de framboisier; ça me rappellera de bons souvenirs.

            Merci pour le « miam »… c’est comme si j’y étais! 😉

            Des confitures? Ici … ça ne se rend jamais jusque là! Et les rares fois où ce fut possible… ça n’a servi à rien; on ne mange pas de confitures! On préfère se goingrer dans les fraises « point » 😉

            Quand tu dis « grosses fraises »… je rigole; moi je choisis toujours les plus petites quand on va cueillir des « grosses » fraises 😉

            • vieux bandit dit :

              Ici aussi, septembre est synonyme d’anniversaires (le mien, celui de notre couple… et BEAUCOUP d’amis!)! Ça doit quand même avoir quelque chose à voir avec notre décembre et notre janvier si sombres qu’ils invitent à… rester au lit! 😉

              Ah mais là, avec une « crate » de fraises, faut faire quelque chose! Et c’est pas juste pour nous: je sais déjà que Noël ne sera pas magasiné mais cuisiné, et d’avance siouplè! (En septembre, les priorités vont changer!) Et la confiture de fraises est à peu près la seule que je mange. Pas seulement sur les roties… pensons gâteaux et… crêpes! 🙂

              Héhé, pour moi, « grosses fraises », c’est du jargon! Je suis née sur une ferme de petits fruits, alors si je disais « maman, je vais cueillir des grosses fraises », elle savait que j’allais dans le… champ de fraises! Si c’était pour les « petites fraises », ça pouvait être bien plus près… ou bien plus loin! 🙂

  6. La Marmotte dit :

    Tiens de la tisane de feuilles de fraisiers!
    Je n’en avais jamais entendu parler!
    Je vais devoir essayer!

    Ah et mon herboriste m’avait aussi parler de la tisane de framboisier pour l’accouchement (cela dit, pour l’instant l’info ne me sert pas à grand chose! Hihi!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.