Exfoliant mentholé – bis

Pour nos cadeaux des fêtes, j’ai refait une grosse batch d’exfoliant mentholé pour les pieds (et les coudes et ce que vous avez de rude, mari compris le cas échéant). Franchement, je ne me souvenais même pas que j’en avais parlé au printemps (ça s’explique facilement, chaque enfant ayant volé à sa naissance au moins le tiers de mon cerveau et de ma mémoire, forcément il en reste moins qu’avant…), et j’ai pris plein de photos de nos petits pots, bien contente d’avoir un billet aussi simple et parfumé à partager. Ouin, bon, on repassera.
Avouez quand même que c’est joli, comme projet en cristaux.
On sent presque la menthe et l’eucalyptus! (Moi je la sens, là.)
Je regarde les images et j’ai presque envie de prendre un bain.
Je ne sais pas si vous êtes «du type Pinterest», vous. Moi j’utilise le site non pas comme un réseau social (c’est pour ça que vous me suivez mais que je ne vous suis pas, c’est pas que je sois méprisante, mais bien que je suis pressée et que je ne visite pratiquement jamais le site), mais vraiment comme un babillard, où j’épingle certaines images qui m’inspirent ou dont je veux m’inspirer. Je n’y publie pas mes propres images. Mais j’ai eu cette idée, très Pinterest, de couvrir le couvercle de nos pots d’exfoliant avec de la colle liquide contenant mille brillants. Ça serait si beau, me disais-je. Et ça l’a été. Oh oui. Pendant trois jours je regardais ça sécher, et c’était magnifique.

Sauf que moi, je suis moins «de type Pinterest» que… «de type Pinterest Fail» (Googlez-moi ça un peu pour rigoler, les Pinterest Fail: on s’inspire de Pinterest pour créer ce qui finalement se révèle former un gâchis monumental, et on montre le résultat visé à côté de la réalité; fou rire garanti! Moi, je regarde les photos des échecs et je me sens comme si j’avais enfin trouvé les miens: toute une famille de tarés qui ont pourtant de belles intentions et de hautes visées. Maudit qu’on se comprend. Non, j’ai jamais mis mon bébé dans une citrouille vidée, mais avouons-le: c’est parce que je n’y ai pas pensé. Si je n’ai pas de photos de biscuits en forme de pénis, c’est parce que rond, c’est ben moins long. Et si je n’ai pas de photos de cupcake cuit dans un cornet de crème glacée, c’est que… c’est que j’en ai, en réalité, mais elles sont vraiment laides et représentatives, alors voilà des années que je refuse d’en parler… et d’en refaire!)Alors après trois jours d’attente, la colle a séché. Et en séchant, elle a… frisé. Et elle a… décollé, ce qui est bien le comble! D’ailleurs, les essais de flocons que vous voyez autour, faits avec des colles brillantes différentes, ont aussi séché et décollé (mais moins spectaculairement, quand même).

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

3 réponses à Exfoliant mentholé – bis

  1. Chantal dit :

    Euh scuse les ???, c’était des bonhommes sourires crampés de rire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.