Entrez par le côté

L’Homme était fatigué. Mais moi, quelque chose me fatiguait. Vous voyez cette espèce de cabane sur le côté de la maison, qui abrite la porte que je veux voir devenir notre porte principale? Si vous avez du talent pour l’architecture, l’ingénierie ou la logique, vous voyez déjà le problème. N’ayant pas ces talents (pourtant si, pour la logique, mais pas ce jour-là!), j’ai dû me faire indiquer par l’inspecteur de la maison à quel point la chose était mal conçue (ce que j’ai confirmé à maintes reprises depuis). Ce que vous voyez en haut, à la gauche du petit abri, c’est notre terrasse. Imaginez qu’il neige. La neige tombe sur le sol, le toît, la terrasse, et l’abri. Voyez-la fondre maintenant. Elle fond, devient eau, et coule, nécessairement… entre l’abri et la maison, pourrissant complètement le cadre de porte (mieux: pénétrant dans la maison!). Chaque année.

En plus, la chose est vraiment mal foutue. J’y connais peu en construction, et pourtant ça me paraît évident. Pour tenir la chose en place, neuf vis. Pas une seule qui soit faite pour l’extérieur, alors l’une a cassé, et toutes les autres sauf une tournaient dans le vide, rouillées, ayant cassé le béton et pourri le bois. La chose tenait donc… peu. Pour la fixer? Trois vis dans le clin de la maison, à travers un morceau de bois! Quelle idée géniale! (Enfin, si on souhaite laisser passer humidité, pourriture, insectes… alouette! et détruire ainsi le revêtement extérieur de ce côté.) Et le toît? Solidement fixé à la structure, oui, mais à la maison? Laissons simplement déborder les bardeaux d’asphalte, puis appuyons-les sur la terrasse. Ça coule? Ajoutons deux deux par quatre. Pas vissés, non: déposés! Et voilà le travail! (Oui, je sais que toute maison a ses… particularités. La joie, le désespoir ou les fous rires viennent de les découvrir!)

Depuis bien avant le déménagement je veux que cette horreur disparaisse. Je sais qu’il nous faudra refaire le cadre de la porte et remplacer ladite porte (le tout, l’an prochain siouplè), mais pouvait-on au moins, pour le moment, arracher cette chose innommable qui va avec le(s) dégel(s) inviter l’eau chez moi? L’Homme n’aimait pas la chose plus que moi, mais il avait peur de ce que nous pouvions découvrir (c’est l’expérience qu’il commence à acquérir…). Finalement, la vis cassée a été le seul pépin: elle a arraché un bout de clin qu’on ne peut plus reclouer car son clou pénétrait dans du bois maintenant pourri (youppi). À force de pousser par le haut et de tirer par le bas, la chose est enfin tombée.

090920 042

Les côtés ont été démantelés au pied-de-biche (quel joli nom pour un outil, quand même!), et le clin qui les compose est en meilleur état que celui de la maison: conservons. Le toît, lui, a été beaucoup mieux construit. Enfin, mal pour son emplacement, mais bien en soi. On pourra peut-être le réutiliser. Aussi… il est lourd, très lourd… et toujours par terre devant la porte. Paresseuse, j’ai proposé de la baptiser pyramide du Louvre de Saint-Édouard ou d’y percer une porte pour en faire une niche qui a du chien. L’Homme n’a pas eu l’air convaincu…

090920 065

Pour marque-pages : Permaliens.

8 réponses à Entrez par le côté

  1. Martine dit :

    J’adore le mix entre Le Louvre et la niche. Ton chien connaîtra le haut lieu de la culture dans cet abri!

    • vieux bandit dit :

      😉

      Pour le moment, la pyramide ne sert qu’à tuer un carré de gazon… Pas trop sûre comment on va bouger la chose! Je tenterai de mettre à contribution les amis qui nous visiteront en fin de semaine, mais… ce ne sont pas mes amis les plus costauds!

  2. Jiji dit :

    S’il est assez haut, peut-être peut-il couvrir un rosier ou autre arbuste ou plante tolérant difficilement l’hiver? Ou encore pour couvrir l’accès à la fosse septique?
    Tu pourrais aussi le planter sur quatre planches plantées dans le sol, mettre des vitres tout le tour et t’en faire une mini-mini-serre… ou une cabine de téléphone!

    • vieux bandit dit :

      Hahaha, j’aime beaucoup l’idée de la cabine de téléphone! C’est en plein mon genre, mais faudrait me donner plusieurs années, que j’aie fait tout l’essentiel et que je puisse m’amuser comme ça (ça viendra!).

      Les plantes qui ne résistent pas sont des plantes que je ne veux pas chez moi! L’accès à la fosse est correct comme il est, sans toît. Par contre, la mini-serre… oooh… j’aime! Peut-être une mini-serre déguisée en cabine téléphonique? 🙂

  3. Ping :Pour vous qui vous ennuyez de l’été… un petit rappel! | Les campagnonades

  4. Ping :Retour sur la pyramide maudite | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.