Empreintes, neige et jazz

Y a-t-il un expert, une experte dans la salle? J’ai fouillé un peu dans mes livres, et… Ça me semble être des traces de raton laveur. Qui dansait sur un air de jazz, même (regardez la deuxième image: jazz hands!).

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Empreintes, neige et jazz

  1. Lyne Lavoie dit :

    Je dirais aussi raton-voleur! Ici il vole les pains de gras et les paniers qui les contiennent.

    • Campagnarde dit :

      Oye! Ils n’ont pas volé me grillages encore, mais… probablement parce que quand ils le veulent, ils savent les ouvrir! Et oui, parfois un pain disparaît la nuit. Hmmm. Vivement le printemps, qu’ils trouvent ailleurs où se nourrir.

      • Campagnarde dit :

        (Le vrai printemps jveux dire! Ici j’ai eu 20 cm de neige mouillée sur de la grosse boue mouvante et pour sortir de mon entrée j’ai dû utiliser mes plaques d’adhérence… deux fois!)

  2. Lyne Lavoie dit :

    Ici aussi une grosse neige mouillante à bonhomme sur fond d’eau dans l’entrée. Heureusement qu’il y a les semis qui poussent et nous prouvent qu’il est bien là le printemps! Timide mais bien là!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.