Échec et paf

D’abord, les échecs et moi. Ouf. Au primaire j’ai suivi des cours (une activité parascolaire) pour apprendre à jouer aux échecs. Je sais donc jouer. Et la dernière fois que j’ai joué? Ça doit bien faire plus de quinze ans, et mon chum m’avait battue en trois coups. Oui bon peut-être cinq, mais j’ai été écrasée de façon assez humiliante pour dire que oui bon finalement je pense que c’est pas mon truc, cette affaire-là!

Dans Le Confessionnal, il y a une scène dans laquelle Jean-Louis Millette propose une partie d’échecs un peu spéciale, qu’il appelle échec et paf. Les pièces sont remplacées par de petits verres remplis d’alcool, qu’on doit vider quand on élimine une pièce du jeu. C’est une scène qui m’a toujours fascinée (probablement plus pour l’alcool que pour le jeu, m’enfin…). Eh bien récemment, un ami nous a offert en cadeau un jeu similaire! Il n’a pas encore servi (je ne sais pas combien de millilitres seront requis et ça m’inquiète un peu: j’aimerais le savoir avant, pour faire un choix éclairé!), mais… il est joli!

Pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Échec et paf