Dévitalisation…isme

Pour la postérité… c’est aujourd’hui, 22 février 2019, que la fédération des caisses dont je ne veux pas dire le nom enlève le guichet automatique de notre village, désormais considéré comme inutile (le guichet, mais le village aussi, on dirait) par elle. Ah, elle fait un don à la municipalité. La belle affaire. Anachronique, un guichet aujourd’hui? Dites-le à mes clients qui me paient par chèques. L’institution bancaire s’en fiche, mais la survie des régions passe par les travailleurs autonomes qui y font venir une certaine richesse.

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Dévitalisation…isme

  1. chantal dit :

    Mmm… Je me dois de mentionner que si tu avais un cellulaire (que tu étais vivante, donc), tu pourrais déposer tes chèques avec. À distance. Du fond de ton village pas important. Comme tu vois, ils ont pensé à tout. Ben, à tout ceux qui sont vivants, en tout cas.

  2. Campagnarde dit :

    Hahaha, même pas! (Parce que même morte, j’y ai pensé!)

    Ici on n’est pas seulement zombies, non: on est des zombies en.terrrrrrr.RÉS! La majorité des cellulaires, chez moi… n’ont aucune réception! AUCUNE. Le jeune ici est obligé de donner notre numéro quand il cherche un emploi, sinon il rate les appels d’employeurs potentiels! (La honte, hein, je sais…)

    Mais mettons que la réception s’améliorerait (des gens y tiennent et y travaillent, j’en entends parler)? Euh, c’est pas un peu complètement dément, de penser que je dépenserais (au grand minimum) des centaines de dollars par année… POUR DÉPOSER L’ARGENT QUE JE GAGNE????? Oui, c’est complètement dément. Parce que je n’ai aucun autre usage pour un cellulaire. Même que je ne le voudrais pas dans la maison, avec ses micros et objectifs. Je dépenserais donc… pour un appareil que je vais laisser éteint… dans la grange. Sauf 3-4 fois par mois, pour 30 secondes chaque fois. (Calcul rapide: ça reviendrait pas mal plus cher que le tarif horaire que je facture!)

  3. Lyne Lavoie dit :

    Ici,la Caisse nous a fait un curieux cadeau. Elle a vendu l’édifice à rabais à la Municipalité pour qu’elle le transforme en bibliothèque tout en gardant un minuscule local sans fenêtre où l’employée est au travail un gros 12 hres. semaine et on a encore le guichet. Mais la Caisse ne s’est engagée que pour 5 ans. On va voir ce qui arrivera après. (Je pense que c’est déjà tout vu pour eux!) comme on n’a pas de téléphone intelleligent ,nous non plus, on va être des handicapés bancaires dans pas longtemps!

    • Campagnarde dit :

      Handicapés bancaires! OUI! hahahahaha, je vais te voler cette expression, c’est trop certain!

      Je gagerais cher que c’est tout, vu, en effet. Ici, la bâtisse a été vendue il y a environ 5-6 ans à un café OBNL (déjà fermé pour de bon), et la caisse avait gardé seulement l’espace guichet. Mais avant? Elle avait un petit bureau (avec fenêtre quand même) et une seule employée quelques heures par semaine, comme dans un aquarium verrouillé. On avait le droit de prendre rendez-vous à notre caisse, avant, et que les gens de la succursale régionale se déplacent vers nous… mais personne ne nous l’a dit, loin de là, alors le service n’était pas utilisé… et il a été supprimé, voilà le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.