Des enfants, ça vous fait faire n’importe quoi!

À mon grand – que dis-je? – à mon épouvantablement énormément gigantesque étonnement… je viens, pour la première fois de ma vie, de couper toute seule notre arbre de Nowel. Une épinette un peu plus haute que moi qui vient de la plate-bande devant, rien d’éloigné, rien d’encombrant, qui laisse de la place à ses deux voisines quasi siamoises qui pourront maintenant s’épanouir un peu (parce que pour le moment elles font nouvellement dur!). Je suis revenue l’arbre au bout du bras, la scie dans l’autre main, pour voir mes deux zozos en train de sauter de joie au salon. Rien ne leur échappe, à ceux-là! Pour l’épinette annuelle, maintenant… reste à fixer, dégeler et décorer.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.