des bouffées de bonheur

Sur un pupitre dans une salle quelconque de l’école secondaire (du collège…) que je fréquentais, ces mots:

Si tu savais
parfois
j’ai des grandes bouffées de bonheur

J’ai copié les mots dans mon agenda (une œuvre annuelle, chaque année, mon agenda du secondaire!). Je n’ai jamais su de qui ils étaient. L’Internet vide semble confirmer que l’autrice (ou peut-être l’auteur, mais il me semble que l’écritude m’avait semblé féminine) était une autre élève, comme je l’ai toujours cru.

En tout cas… je repense spontanément à ces quelques vers. Souvent. Ils expriment bien ce que j’appelle mon fond de joie (comme dans le fond des choses). J’ai vécu toutes sortes de réalités dures à la fin de l’été, mais il est en ressorti du bon. Entre autres, ce retour de mes grandes bouffées de bonheur. Si tu savais, parfois…!

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à des bouffées de bonheur

  1. Clément dit :

    Que c’est beau!

    Ces quelques vers — et ton texte!

  2. Lyne Lavoie dit :

    C’est tellement bon et doux de lire çà!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.