Défi pour 2017

Je me suis inscrite au défi que vient de lancer Marisa McClellan (le Food in Jars Mastery Challenge). Il s’agit d’un défi pour explorer différentes compétences relatives à diverses méthodes de préservation des aliments. Chaque mois, Marisa lance un thème avec quelques indications et billets, et chaque personne qui veut relever le défi le fait à sa guise, selon ses recettes ou de nouvelles recettes, le but étant que dans un an les participants aient rehaussé leur expertise et leur confort avec une vaste gamme de techniques. Il y a un groupe Facebook relié, où discuter de tout ça, mais moi j’ai choisi de fairer un peu à ma tête en restant plutôt à l’écart (on me reconnaît là, je sais, je sais). De toute façon, j’entends participer en français, alors… 😉

J’ai décidé de m’inscrire pour me motiver à travailler certaines techniques qui m’intéressent moins de prime abord (voire que j’ai volontairement mises de côté). Et aussi pour me botter le derrière et agir. Ça me fera aussi 12 billets reliés à rédiger (13 avec celui-ci, auquel je reviendrai pour ajouter les liens à mes 12 billets). Et ce qui m’a vraiment convaincue d’embarquer? En janvier, le thème concerne la marmelade… et j’aime pas ça, la marmelade! Haha, oui, c’est exact: j’ai adoré l’idée de faire quelque chose que je n’aime pas manger! Parce que… je me donne ainsi un défi supplémentaire: celui de trouver une sorte de marmelade qui me plaira (vous verrez bientôt si ça a fonctionné). Je viens de recevoir en cadeau des pots commerciaux pour la mise en conserve, ce que je n’ai jamais utilisé: un autre mois, m’en servir ajoutera un défi supplémentaire à celui de Food in Jars.

Voici les thèmes à venir; si ça vous intéresse, il est encore temps de participer, puisqu’on vise le 25 de chaque mois pour avoir publié/blogué/gazouillé/ce que vous voudrez la réalisation mensuelle. Sur les divers réseaux sociaux, suffit d’utiliser #fijchallenge pour faciliter le repérage ou trouver d’autres participants (il y a plus de mille personnes inscrites…). Et j’ai beau faire bande à part, si quelqu’un s’inscrit parce que j’en ai parlé, j’aimerais bien qu’on en discute au fil des mois (qu’on échange… au figuré comme au propre, peut-être?): écrivez-moi!

Janvier – Marmelade… de clémentine (et essais d’utilisation)
Février – Préservation au sel: Sel d’herbe, herbes salées et gravlax
Mars – Gelée et shrub: shrub aux pommes
Avril – Marinade rapide d’oignons
Mai – Mise en conserve à froid
Juin – Confiture
Juillet – Mise en conserve à chaud
Août – Pasteurisation à basse température
Septembre – Beurre de fruit
Octobre – Déshydratation OU Mise en conserve en autoclave
Novembre – Fermentation
Décembre – Pâte de fruit

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

4 réponses à Défi pour 2017

  1. Lyne Lavoie dit :

    La marmelade!Miam miam!!!!Depuis des années je fais une marmelade de pêches et oranges dont je ne me lasse pas!Inutile de me demander la recette car j’y vais au pif.Des oranges pendant qu’elles sont en saison,des pêches congelées quand elles étaient en abondance ou parfois des mangues si je n’ai plus de pêches.Puis du sucre ajouté petit à petit jusqu’à ce que je trouve que c’est assez sucré à mon goût.Ma petite-fille en est friande!

    • Campagnarde dit :

      Hihihi, tu me donnes presque le goût… d’en manger! 🙂 La mienne est faite, mais je ne sais pas encore si elle sera vraiment consommée avec bonheur. J’y reviens bientôt!

  2. Lyne Lavoie dit :

    Avant(il y a de çà des décennies)je mangeais de la marmelade industrielle et je n’aimais pas tellement le goût amer qu’elle avait.Depuis que je fais ma fameuse marmelade je suis tombée en amour!Pis là j’en n’ai plus et, malheureusement, je suis passée à côté de la saison des pêches sans congeler le moindre petit panier!Snif!Mais où avais-je donc la tête?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.