De la boue, c’est tout

J’ai besoin d’occuper ma puce ces temps-ci pour pouvoir désherber, semer, planter. Elle court, elle saute, elle se baigne dans sa petite piscine, elle grimpe sur le dôme, elle fait plein de choses, mais inévitablement viens le moment où elle veut entrer dans la maison (et me priver du peu de temps que j’ai pour jardiner, sans méchanceté). Cet été il faudra lui aménager un carré de sable, mais le moment n’est pas encore venu (faute de temps). Récemment j’ai sorti les craies de trottoir. On n’a rien qui ressemble à un trottoir, mais on a un peu de béton par terre devant l’atelier. Et surtout, surtout, on a une terrasse bétonnée. Et… des murs de maison en béton peint blanc! Or moi je m’en fiche: qu’elle colore à volonté (et je m’amuse à faire la même chose)! Une autre fois, j’ai sorti un grand carton, ses pinceaux et sa gouache, avec une planche comme palette de couleurs. Super, ça l’a occupée un bon bout de temps.

J’ai cependant fini par trouver une solution qui ne nous a rien coûté, qui la rend vraiment heureuse et qui l’occupe vraiment longtemps, tout près de moi. Je lui ai donné l’espace libre qui restait au potager. Et ma solution n’a rien coûté: j’ai simplement réutilisé des choses qu’on avait déjà: une brouette défectueuse (dont j’ai retiré la roue), un bidon d’eau à robinet (qui coule) et une structure en bois inutilisée. J’ai versé de la terre dans la brouette et approché quelques jouets (qui peuvent être rangés dans le banc de bois). Magie: voilà qu’elle a maintenant une cuisine à boue! (En anglais j’appelle ça a mud station; vous avez une meilleure idée en français?) Le pire qui arrive avec ça, c’est un enfant très boueux. Pas grave: le boyau d’arrosage est au potager et règle ça facilement et joyeusement. (Il va nous manquer un petit toit, et on y réfléchit!)
150519 064

(Robe de chambre non requise et généralement non portée, mais la puce revenait de sa piscine quand je lui ai demandé de jouer un peu pour les photos. Vous le voyez: ça n’a pas été de la torture!)

Pour faire quelque chose de similaire chez vous, improvisez avec ce que vous avez. Moi c’était une vieille brouette, vous ça pourrait être une chaudière. Mon bidon, ça pourrait être une bouteille. Le banc, autre chose. En ligne, j’ai vu des cuisinettes très très coquettes et pourtant destinées à fabriquer de la boue: chouette, mais un peu élaboré pour nous, qui avons fait une version instantanée (5 minutes à me gratter la tête, 3 pour tout apporter au potager, 3 pour enlever la roue, et c’était parti, deux petites mains dans la boue).
150519 071

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.