Cuiseur vapeur

Côté pratico-pratique, voici mon coup de coeur à la cuisine. (Ce que j’aime moins, c’est que j’ai dû sortir mon Visuel multilingue pour lui donner un nom, qui est pourtant tout simple en anglais (steamer), et que je ne suis pas heureuse de la réponse du Visuel (cuit-vapeur! Ouache! On dirait que la vapeur y cuit! Et c’est clairement un terme français-de-France…) ni des recommandations de l’OQLF, du genre four à vapeur (qui manifestement décrit un plus gros gadget que le mien)). La casserole du bas accueille l’eau, et les deux que l’on place (une à la fois ou l’une sur l’autre) par-dessus abritent les légumes à cuire à la vapeur. L’été dernier, c’est le sort qu’ont subi la majorité de mes récoltes vaporisables, pour le bonheur de nos papilles et de nos corps, puisque la cuisson à la vapeur permet de conserver la valeur nutritive de mes légumes du potager.

Quand deux adultes décident d’unir leurs ménages (oh le terme archaïque en ce sens, et pourtant c’est bien ce qu’on fait alors: on choisit de faire ensemble… le ménage!) comme nous l’avons fait il y a des lustres (on dirait que c’est récent, puis on parle de ce truc, là, tu sais, le truc arrivé il y a… oh… déjà sept ans… ouille!), ils se retrouvent avec des gugusses, cossins et trucmuches en double (voire en triple… il me semble que je n’arrête pas de donner des fers à repasser aux organismes de charité, moi qui refuse de regarder le moindre tissu qui requiert repassage! (bah ça c’est pas vrai; je peux même l’acheter, le bout de tissu… mais le repasser avant de le porter, ça, jamais!)), et impossible de ne pas trimballer avec soi quelques articles que l’être cher trouvera atroces, quétaines, inutiles, alouette. Sauf que moi, je suis tombé sur un père célibataire (oui c’est une chance, mais oui, ça peut virer au cauchemar!), qui cuisinait pour fiston. Joie!

De sa cuisine, j’ai presque tout gardé (plus féministe que moi, dur à trouver; mais plus difficile encore: me convaincre que ma cuisine n’est pas ma cuisine! Rien à voir avec le sexe, tout à voir avec le plaisir, et monsieur y est le bienvenu en permanence). Mais de ses trucs de cuisine, ce que j’aime le plus? Ce truc. Bon… va pour cuiseur-vapeur, s’il le faut. Je l’aime tant… que j’en voudrais un plus grand!

Pour marque-pages : Permaliens.

26 réponses à Cuiseur vapeur

  1. Jiji dit :

    Selon Termium, on donne « cuiseur À vapeur » ou, tout simplement, « cuiseur » (que j’affectionne moins).
    Au fait, sais-tu que Termium est maintenant disponible gratuitement à tous les habitants de la Terre? Je crois que la nouvelle ne s’est pas propagée encore partout, mais ça fait déjà 1-2 mois. C’est-tu pas cool, ça? (oui, je sais… très français :P)

    • vieux bandit dit :

      Cuiseur, c’est vachement général!

      Oui, je sais! J’avais un abonnement payant, alors j’ai été parmi les premières à l’apprendre. C’est une excellente nouvelle, effectivement! Par contre avec Termium il faut en prendre et en laisser (avec l’OQLF aussi, tant qu’on y est…). Certaines fiches sont anciennes (archaïques, oui!), d’autres simplement erronées (j’y trouve des trucs ailleurs considérés comme des anglicismes). Je m’y fie pour ce qui est gouvernemental, mais je vérifie ailleurs aussi pour le reste.

      Au fait, pour ceux qui ne connaissent pas (http://www.btb.termiumplus.gc.ca), Termium est la base de données terminologiques du gouvernement fédéral canadien. « Dans le temps », je l’utilisais sur CD-rom! Ouf et hourra pour la version en ligne!

      • Jiji dit :

        Oui, moi je n’ai pas tellement le choix de l’utiliser dans mon travail. Il est bien en général, mais comme tu dis, certaines fiches commencent à dater…
        Nous avons aussi une base terminologique qui s’appelle Termicom et qui comporte plus de 600 000 fiches terminologiques créées par les traducteurs des divers ministères. Ça a l’avantage d’être plus à jour, mais ces fiches ne sont pas vérifiées par des terminologues.
        Le jugement est la clé, toujours.

        • vieux bandit dit :

          Et si je me souviens de recherches faites précédemment, ce fameux Termicom n’est offert qu’à l’interne, non? (bouhouhou!)

          Oui, le jugement est la clé! 🙂

          • Jiji dit :

            Yup! Parfois, j’ai cru entendre dire, un ministère envoie aux pigistes un lexique en Word des termes qui lui sont propres. C’est tiré de Termicom, mais seulement les fiches créées par les traducteurs qui traduisent ces textes-là normalement.
            Je sais qu’on parlait de peut-être fusionner Termicom avec Termium un jour, ou plutôt de verser les termes de Termicom dans Termium… Je présume qu’il y aurait une mention du genre « ce terme n’a pas été attesté par un terminologue du BT »… Mais ça c’est juste un ouï-dire, et si c’est effectivement un plan du Bureau, je crois qu’on peut encore attendre des années. Je serai sûrement sur le bord de ma retraite rendu là! 😛

            • vieux bandit dit :

              Ah oui, j’ai déjà reçu ce genre de lexique. Un fouillis impossible à extraire et difficile à consulter. Je devine donc que la chose ne comporte pas de fonction « exporter pour que ce soit utilisable par un humain normalement constitué » 🙂

              Pas évident non plus, parce que je préfère, justement, utiliser des termes attestés par un(e) terminologue!

  2. Je peux t’y y aller de ma shot ?

    Ton truc est un chaudron, qui est pourvu d’un panier blancheur, optionnel.

    Il peut servir à blanchir les aliments pour les conserver de quelque façon, si le chaudron est rempli de suffisamment d’eau bouillante pour y émerger le produit contenu dans le panier optionnel.

    Il peut, en effet, servir aussi à cuire les aliments à la vapeur, si le chaudron n’est rempli que sous le niveau du panier optionnel contenant les aliments.

    Il peut aussi servir de… chaudron, pour y faire de la soupe, idéalement dépourvu de son panier optionnel.

    Donc, ce que tu as est un chaudron, formant un couple dont l’un des membres, le panier, est optionnel.

    Sur ce, j’y met le couvercle.

    • vieux bandit dit :

      Mais oui, faut pas se gêner! 😉

      >Il peut servir à blanchir les aliments pour les conserver de quelque façon, si le chaudron est rempli de suffisamment d’eau bouillante pour y émerger le produit contenu dans le panier optionnel.

      Euh… si je remplis trop le premier chaudron, ça va déborder, tout simplement. Mais tiens, la même gugusse avec un chaudron-panier qui se fixe au chaudron en dessous, ça serait encore plus utile! Et je répète: deux paniers! (tiens, trois aussi ça serait bien!)

      • Zen ai vu un de 30 litres à deux paniers, ce matin en zouip zouipant les grains de café, ce matin.

        L’un sert à blanchir et l’autre cuire à la vapeur.

        Je me suis dit « quel salaud ce chaudron, il se tape deux paniers », mais j’avais pas pris mon café encore. Puis j’ai réfléchi après la première tasse, et me suis souvenu de mon adolescence, sans trop de culpabilité.

        Puis toi tu dis trois paniers ?

        • vieux bandit dit :

          Ben parce que je peux faire des carottes et des haricots, mais si je voulais aussi faire des asperges en même temps, elles seraient à leur aise dans le panier supérieur! 🙂
          (Et je peux ajouter les paniers quand je veux, si je fais attention de pas trop me brûler, alors je peux cuire deux légumes qui ne requièrent pas la même durée de cuisson. Et si deux c’est bien alors trois c’est mieux!)

          On parle pas de 30 litres ici! (Par contre si j’en croise un de 30 litres, je lui ferai de beaux yeux!)

  3. Tu as déjà fait l’expérience du four à micro ondes pour les légumes ?

    Ça rend les paniers jaloux.

    Je confesse que mon choix du 30 litres était plus orienté ‘production’ que popote. Je me vois mal nettoyer cet engin à chaque fois que je veux quelques carottes.

    Pour tous les modèles que j’ai vu, les paniers ne s’empilent pas. Il faut choisir l’un ou l’autre à la fois. C’est quand même assez straight.

    Serait tu candidate aux machins chinois en bambou tressé ? C’est des mignonnes beubelles à laisser traîner.

    • vieux bandit dit :

      Le micro-ondes ici sert surtout à réchauffer notre café 🙂

      Straight? Ah non par exemple!

      Ah oui les trucs en bambou c’est super joli! Attends que je visite le quartier chinois de Louiseville 😉

  4. Manon dit :

    Si je puis ajouter mon grain de sel moi aussi…

    Avec le modèle dont je dispose, une casserole lagostina reçu il y a 10 ans en cadeau de mariage, tu pourrais avoir 3 paniers. La même casserole peut servir de bain-marie, avec le bon « panier pas de trou » évidemment!

    • vieux bandit dit :

      Oh! Et il est super joli, en plus! 🙂

      Si vous saviez, tous, combien est déjà longue la liste de mes désirs en cuisine…! Car maintenant que j’ai ma cuisine définitive, je me dis que le temps des « eh que j’aimerais avoir tel outil » est révolu… dès que le budget le permet! Mais c’est pire: à mesure que j’assouvis des désirs, je m’en trouve d’autres!

      J’attaque donc la liste en commençant par ce que je n’ai pas du tout, en espérant un jour pouvoir me rendre à « remplacer ce qui devrait être meilleur/plus efficace » puis à « tiens voilà longtemps que j’en rêve » pour enfin un jour arriver à « mais qu’est-ce? essayons-le pour voir! » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.