Cri…ocères du lis

Je me promenais partout (le 1er mai), observant les pousses et repousses, les bourgeons et les floraisons hâtives. Que tu es belle, ma pivoine qui revient à la vie! Mais… qui va là, sur tes tiges et ton paillis? Un mignon petit insecte rouge. Attends-moi, mignon insecte rouge, je file chercher l’appareil et je reviens! Clic, clic, clic, et la campagnarde file vers ses bouquins et son ordi. Un joli petit coléoptère rouge, ça doit être facile à identi… oh merde. Je le connais déjà, mon petit sacripan! C’est le criocère du lis (Lilioceris lilii, lily leaf beetle), dont j’ai même parlé l’an passé, sans toutefois montrer les dommages navrants causés à mes plantes.

J’imagine que les bestioles (j’en ai vu deux) venaient de s’éveiller du sommeil hivernal et se préparent en ce moment même à retrouver mes lis (à peut-être trois mètres de là). J’ai assez lu sur le jardinage cet hiver pour savoir que je devrai probablement me résigner à arracher mes lis (ou à les voir se faire gober sous mes yeux chaque année…). Mon billet m’a quand même rappelé que je peux essayer un traitement (un? des, oui!) à l’huile de margousier (d’expérience, ça pue, et justement les lis sont sous les fenêtres du salon… on verra). Je n’ai pas encore décidé si je tenterai le coup ou non. C’est vraiment dommage, car je n’ai que quelques lis (les criocères seraient tellement plus heureux… ailleurs. N’importe où mais pas chez nous…). M’enfin, hein, les espèces végétales, c’est pas ça qui manque!

Pour marque-pages : Permaliens.

9 réponses à Cri…ocères du lis

  1. Martine dit :

    J’ai le même problème depuis que j’ai planté des lis. Cette année, les bibittes rouges ont déjà commencé à bouffer les pousses de lis en avril! J’avais entendu dire que le marc de café déposé à la base de la plante pouvait les éloigner. J’ai essayé ça l’an dernier et ça semblait marcher (les lis ont poussé quand même mais avec quelques trous sur les feuilles). Ed me garde maintenant tout son café moulu du matin pour que je le dépose au jardin dans une belle boue brune et odorante.

    Les lis poussent… Fleuriront-ils?

    • vieux bandit dit :

      Ah ben ah ben! Merci pour ce truc, je l’esaaie de ce pas, car j’ai justement (euh… ça va avoir l’air bizarre, là…) plusieurs sacs de marc de café dans mon congélo! (Je veux l’essayer pour éviter les diryphores de la pomme de terre, je fais pas ça pour le plaisir, ok?!)

      Je décongèle et j’essaie!

    • vieux bandit dit :

      Eh ben: Martine, ton commentaire a donné lieu à une tentative de pourriel comme je n’en avais pas encore vue! Un certain soi-disant « Bruce » (appelons-le BruceBot!) a copié ton commentaire et tenté de le soumettre!

  2. Manon dit :

    Bon ben moi je me croise les doigts, je n’ai pas encore de problème avec la-dite beubitte chez moi… et j’ai des lys depuis 5 ans. Mais bon, si problème il y a un jour, j’en ferai mon deuil c’est tout.

  3. Ping :Criocère à douze points | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.