Corneillle

Il paraît (selon ce que j’ai entendu à la radio cet été) qu’en 2009, la corneille d’Amérique (Corvus brachyrhynchos, American crow) était tout en haut de son cycle, formant de nombreuses grandes volées et détruisant pour se nourrir les champs de certains producteurs. Ce que j’ai entendu de plus intelligent à ce sujet? Certains fermiers ont décidé d’acheter des graines et de nourir les corneilles hors de leurs champs. Brillant!

Bon, la corneille. On la connaît tous, non? C’est probablement le premier oiseau que j’ai appris à reconnaître à son apparence et à son cri. Si on en dit beaucoup sur la grande intelligence des corbeaux, eh bien tout de même, la corneille sait se fabriquer des outils (et chaparder!)! Elle peut même se servir d’appâts!

Et comment distinguer le corbeau de la corneille? (Lisez le billet complet, il est rigolo!)

1) Le croassement est plus roulé et grave chez Monsieur et nasiallard et aigu chez Madame.
2) Le corbeau va avoir tendance à se laisser planer et alternativement à battre des ailes tandis que la Corneille va plutôt battre des ailes continuellement.
3) Le Corbeau est beaucoup plus timide et solitaire que la Corneille. On ne le retrouve pratiquement jamais dans des lieux publics. La Corneille est plus sociale, se retrouve en groupe et ne se soucie guère des passants.
4) La queue du Corbeau se termine en V tandis que celle de la Corneille est carrée!

Chaque matin quand je promène Tango, un couple de gros oiseaux noirs passent au-dessus de nos têtes et nous saluent. Corneilles, je crois… mais en même temps leurs vocalisations me font douter. Et maintenant je doute aussi, car justement, je les vois en couple. Je devrai donc lever la tête et regarder les queues qui filent!

Au fait, vous bâillez parfois aux corneilles, vous? Moi je pensais bien, et je me gourrais complètement! Voici ce que me dit le Multi:

Bayer aux corneilles. Perdre son temps, être dans les nuages. (Ce verbe n’est plus employé que dans cette expression.)

Pour marque-pages : Permaliens.

10 réponses à Corneillle

  1. Manon dit :

    Bailler au Corneille… C’est pas à cause de Monsieur Pierre Corneille? J’ai toujours cru que c’était ça…

    Pour les oiseaux, une autre différence:

    Les corneilles sont capable de marcher, alors que les corbeaux ne sont pas capable, on les voit donc sautiller à « pieds joints »!

    • vieux bandit dit :

      Hé, oh: on ne bâille pas devant les classiques! Rodrigue, as-tu du coeur? 🙂

      Et ce matin j’ai revu mon couple d’oiseaux noir durant la promenade, et j’ai bien observé leurs queues: ce sont des corbeaux! 🙂

  2. Manon dit :

    regarde ici… Je ne sais pas ce que ça vaut comme explication (la langue c’est pas mon domaine), mais il y a des pistes différentes pour bailler ou bayer!

  3. Manon dit :

    C’était pour te taquiner!

    Tu dois être contente pour tes corbeaux… C’est quand même moins fréquent que nos vieilles corneilles 🙂

  4. Etolane dit :

    J’ai toujours voulu comprendre la différence entre la corneille et le corbeau! Merci, je vais essayer de les différencier maintenant! 🙂

    • vieux bandit dit :

      Moi je croyais qu’on n’avait que des corneilles ici (encore que sur la Côte-Nord j’en aie vues qui étaient si grosses que je me suis posé la question). C’est l’Homme, le nez plongé dans nos livres, qui m’a mis la puce à l’oreille en me disant que les plus petits de « nos » corbeaux sont à peine plus grands que les plus grosses de « nos » corneilles.

  5. Ping :Maître corbeau | Les campagnonades

  6. Ping :Comme un début de printemps — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.