Collembole commun des neiges

Bon. Vous savez à quel point j’aime apprendre… mais là… là… l’Homme est revenu à la maison en parlant de minuscules insectes vus partout sur… la neige. Ça y est, que je me dis, il est devenu fou (à trop me fréquenter, c’est un risque, je l’admets). Ça, ou il a trouvé la preuve de ce que j’ai cru en visitant l’ancienne ville (il n’en reste qu’un trottoir) de Gagnon: il doit y avoir une variété de mouche polaire qui sévit là-bas en hiver. Là-bas, oui (sans doute, je vous l’assure, car en été il y en a tant qu’on ne voit plus clair, alors…!), mais pas ici… Eh bien oui, ici, mais il ne s’agit pas de mouches. Ce que l’Homme voit (les photos sont de lui) sur la neige au soleil, ce sont des collemboles communs des neiges, aussi appelées puces des neiges  (Hypogastrura nivicola, common snowflea)…

Les collemboles sont de très petits insectes dépourvus d’ailes dont la forme, la taille et la couleur varient beaucoup selon l’espèce*. La plupart mesurent moins de 3 mm de long, mais certains peuvent atteindre 1 cm. Ils ont comme caractéristique commune un appendice spécialisé en forme de fourche, la furca, situé sous leur abdomen. La furca leur permet de se propulser dans les airs. Elle est réduite ou absente chez plusieurs espèces. Un autre organe spécifique aux collemboles est le collophore, ou tube ventral, qui sert à aspirer des liquides et à adhérer à des surfaces lisses. Il participe aussi à la respiration de l’insecte. (Source)

*La même source parle de 160 espèces recensées à ce jour au Québec!

Ils ne mordent pas, ne causent aucun dommage (du moins à l’extérieur de nos maisons) aux humains ni aux animaux, sont nombreux, fréquents, et répandus partout dans le monde sauf dans les lacs et les océans (!). Bon, c’est déjà ça de pris. Mais qu’est-ce qu’ils foutent sur la neige?

Le collembole des neiges (plus souvent appelé puce de neige), Hypogastrura nivicola, est un insecte bleu foncé que l’on trouve parfois en grand nombre sur la neige dans les forêts, en hiver ou tôt au printemps. On le voit surtout après un dégel, quand le soleil réchauffe l’air. À ce moment, les collemboles grimpent à travers les couches de neige pour se regrouper, souvent près des troncs d’arbres. Ils s’activent en sautillant et s’alimentent sur la neige où ils trouvent des algues et des spores de champignons. Contrairement à la plupart des arthropodes, les collemboles auraient évolué dans des climats frais. Plusieurs espèces résistent bien au froid et sont capables de vivre à des températures très basses. À l’inverse, une espèce hawaiienne vit sur des volcans à une température de plus de 40°C! (Source identique)

Voici une autre description:

(…) une créature à 6 pattes, pas plus de 2 mm de long, mais avec une belle couleur bleu foncé-noirâtre et qui se nourrit dans la litière du sol. Les collemboles sont apparemment fungivores, c’est-à-dire qu’ils se nourrissent de champignons qui décomposent la végétation. Avec leurs petites mandibules coniques, ils mâchent des portions d’hyphes, ces filaments microscopiques qui forment le réseau corporel des champignons. (Source PDF)

Hmm. Bon. Alors aucun besoin de s’inquiéter… et vaut mieux s’informer que de paniquer. Ouf. Étrange quand même, que je ne les aie jamais vus avant!

Pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Collembole commun des neiges

  1. Éric dit :

    Bestioles étranges! 🙂 Merci de partager ces découvertes. Je ne crois pas pouvoir voir ça dans ma banlieue, mais j’ouvrirai l’œil à ma prochaine promenade dans le « boisé » ! 🙂

    • vieux bandit dit :

      On n’en verra plus ici pendant un bout de temps: deux pieds de neige déjà et ça continue! Mais il y a trois jours on se serait crus au printemps, et les copains s’amusaient sur la neige. Dire que depuis le début de l’hiver je dis à tous les urbains que « MOI mon cher, ma neige reste blanche! »…

  2. Manon dit :

    Souvent on croit certain banc de neige sale à tord… Ils sont alors couvert de ces petites créatures!!!

    Je les connaissais déjà 🙂

    Au printemps, elles sont toujours dans nos traces de pas menant au tas de compost et aussi sur le banc de neige proche de la porte.

  3. Manon dit :

    :))))

    Mais que de questionnement au début quand on les appreçoit… enfin qu’on s’ouvre les yeux pour la première fois!!!

  4. Ping :Mii ?i milioane de … purici de z?pad? ! | Munte si flori

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.