Chauffage d’appoint

Sur certains sujets, j’ai des idées bien arrêtées. Hmmm. Reprenons. Sur de très nombreux sujets, j’ai des idées bien arrêtées. Prenons par exemple le lien entre l’intérieur et l’extérieur. Au printemps, dès que possible, j’ouvre bien grandes toutes les fenêtres. Malheur à celui qui les ferme en saison, car j’aime que la maison soit pleine d’air frais et que les chats puissent sentir tout ce qui passe comme pollen. À Montréal, les fenêtres restaient ouvertes jusqu’en octobre (environ jusqu’au jour annuel où il me fallait acheter des souliers fermés in extremis, car partie travailler en sandales je me les suis gelés, les pieds!). Pas question de toucher à un quelconque thermostat avant novembre, et encore, il fallait attendre que la campagnarde admette que le moment était venu. Et maintenant? La campagnarde a dû assouplir les règles. Beaucoup. Même en été, il vaut mieux fermer les fenêtres basses au moment de la rosée, et le soir faire une petite attisée. Voilà pour le chauffage au bois: difficile de refuser de recommencer à chauffer… quand on n’a jamais arrêté! Et le temps est frisquet. Pas frette, on s’entend, mais… on sent le frette parfois dans certaines bourrasques. Et le matin tôt. Et avec de l’humidité, il peut faire un peu froid dans la maison. Toucher au thermostat? La campagnarde est tentée, ce qui est en soi surprenant, mais rien à faire, le beau (euh… enfin… façon de parler!) réservoir neuf est vide et attendant son remplissage. Que faire alors, une fois les couches de vêtements superposées et la campagnarde ainsi rendue sphérique?

Ne venez pas me dire que vous ne vous en doutez pas! Ben là! Regardez donc la photo un peu, et dites-le avec moi: on allume des bougies (le mot chandelle est vieilli, me dit le Multidictionnaire. Je crois que moi aussi, je suis archäique parfois)! Et on admire le résultat (ce qui réchauffe déjà, croyez-moi!). Et on profite de cet entre-deux, qui ne dure que quelques semaines. Parce que bientôt, n’en déplaise à la campagnarde, le chauffage sera une nécessité. (Il faut dire par contre que cette année, je ne pourrai pas me plaindre de mes proprios qui ne règlent pas les problèmes majeurs d’isolation de leurs logements…)

Pour marque-pages : Permaliens.

8 réponses à Chauffage d’appoint

  1. Jiji dit :

    Autre solution: enfourner volailles, pâtisseries, rôtis, etc.
    Ça aide à réchauffer la maison ou, du moins, la cuisine.
    « Élément, élément, élément, ta chaleur nous réjoui-e » (je sais, c’est un « t », mais par chez nous, on chante un « e » à la fin)

  2. Manon dit :

    Eh oui Jiji, ici aussi on a ce truc pour la cuisine.
    En fait, avec les années on comprends mieux certaines habitudes qu’avait nos grands-parents selon les saisons qui passent. Il y avait souvent un côté pratique, utile ou économe!!!

    Ici on se prépare pour les quartiers d’hiver. On s’est déjà fait prendre une année avec une neige mi-octobre qui n’a jamais fondue. Pis ici on est juste en zone 4 pas trop loin de Montréal (assez proche pour aller y travailler à tout les jour)

    • vieux bandit dit :

      En effet, il me prend des envies de soupes longuement mijotées, et de plats tous cuits au four! Ce qui me fait rêver, c’est un vrai poêle à bois à l’ancienne, avec plusieurs fournaux, et une soupe qui mijote par-dessus…

      (Ici aussi on met un e à réjoui dans la chanson! Imagine avec t, hahaha!)

      Aïe, Manon, tu me fais peur! On n’est pas si loin de Montréal non plus, et pour la neige, je ne suis pas prête! (On approche, mais quand même, au secours!)

  3. Manon dit :

    Allo Vieux bandit,

    Je dois t’avouer que cela ne nous est pas arrivé souvent pour la neige. Mais les vélo des enfants sont restés pris dans la neige et la glace. Imagine les pneus de vélo au printemps ;-( et toutes les surprises que l’on a découvert ce printemps-là!!! Je me suis grandement consolée en voyant que plusieurs voisins avaient eu la même malchance que nous.

    Question de chauffage d’appoint, nous on teste quelque chose de différent cette année. Cet été, nous nous sommes auto-construit un foyer de masse de type rocket avec banc intégré dans le salon. Ça vous réchauffe le corps ça un banc chauffant!!!

    Bonne journée!

    • vieux bandit dit :

      Wow, génial! On est loin de ce genre de projet, malheureusement! Pour le moment il s’agit de « faire avec » et d’assurer que rien ne se détériore; pour les grandes améliorations, faudra laisser le temps passer. Mais je suis trrrrrrès curieuse au sujet de ton foyer de masse!

  4. Manon dit :

    Ce n’est pas le même genre de foyer de masse que ceux qu’on voit dans les magasines. Celui-ci brule des baguettes de bois! Pour la fabrication: des briques réfractaires, de l’argile, du sable, de la paille, de la vermiculite, des tuyaux de foyer ordinaire pour le conduit d’air chaud, de la roche, un gros baril de métal, un plus petit et une ancienne tank a eau chaude!!! La majorité du matériel est gratuit ou se trouve seconde main. Ça nous a pris un mois pour le construire fonctionnel, je ferai la finition l’été prochain. Faut voir que j’étais enceinte de 34 semaines quand on a commencé tout ça!!! et que j’avais une césarienne de prévue à 38 semaines!!!!

    Voici quelques liens pour t’informer, bonne lecture:

    http://www.es-cargo.qc.ca/fr/photos.html

    http://cob.diyblog.net/?page_id=131

    http://www.rocketstoves.com/

    • vieux bandit dit :

      Merci beaucoup Manon! Je vais suivre ces liens!

      Je me rends compte depuis qu’on est ici qu’on agit en caves de la ville, au sens où on ne sait pas comment tout fonctionne. On a un voisin qui a plusieurs petites « canabes », qui les bouge, les démonte, en remonte. Moi? Je me dis ça prend un permis, faut avertir la municipalité, etc., je veux tout faire selon les règles établies, mais c’est nono: les règles ici sont beaucoup plus souples, beaucoup plus basées sur l’usage que sur des inspections hypothétiques, etc. Faut qu’on se transforme et qu’on délaisse nos carcans urbains.

  5. Ping :Soirées d’automne | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.