Monotrope uniflore

Quand on le remarque, on pense souvent d’abord qu’il s’agit d’un champignon. Mais non: c’est le monotrope uniflore (Monotropa uniflora, Indian pipe, Ghost pipe). C’est tout simplement que c’est une plante qui n’a pas de chlorophylle. J’apprends ici que… En fait, le Monotrope uniflore s’alimente principalement en s’immisçant dans une… Lisez la suite

Stellaire à feuilles de graminée

Voici une très jolie fleur sauvage que je n’avais jamais remarquée avant, la stellaire à feuilles de graminée (Stellaria graminea, Grass-leaved starwort). Le très utile site Flore du Québec (très utile quand on souhaite identifier une plante sauvage par sa fleur!) m’apprend deux faits à retenir à son sujet: Cette… Lisez la suite

Sabot de la vierge

Évidemment, j’aime les mots. Et (donc?) parfois, entre deux noms, c’est le plus compliqué que je vais retenir. Comme ici, ce sabot de la vierge… le cypripède acaule (Cypripedium acaule, lady’s slipper), évidemment! C’est tranquille, ces jours-ci, sur mes Campagnonades, et je sens que je vais vous offrir une belle… Lisez la suite

Lierre terrestre

De petites fleurs mauves à travers la pelouse (et ici autour du jardin d’eau), fort hâtives? Du lierre terrestre! (Glechoma hederacea, Ground ivy) Il survit à la tonte, pour qui chercherait un couvre-sol florissant, aromatique et parfait pour les pollinisatrices. Et je suis pas mal certaine que c’est lui qui… Lisez la suite

Détails d’une promenade dans les bois

Certains matins, je suis anxieuse (et désagréable) pour des raisons variées et combinées: des choses qui n’avancent pas, qui me pèsent, des enfants qui ne coopèrent pas, du boulot qui attend trop à mon goût… mais rien à faire, les chiens ont besoin d’être promenés (mon vieux labrador refuse de… Lisez la suite

Lichens

Quand je me promène un appareil photo à la main, c’est souvent moins un décor qu’un détail qui attire mon oeil. Forme, couleur ou motif, j’aime l’abstrait, le suggéré (l’artistique incommercialisable qui plaît à peu de gens, ai-je envie d’ajouter avec un demi-sourire un peu las). Ces derniers jours, ces… Lisez la suite

Trèfle doré – bis

L’année 2017 s’annonce prolifique ici (même si c’est moi qui le dit, ha, je m’amuse beaucoup!) et semble avoir des couleurs pratico-pratiques. Aux défis de fiction et défis de conservation s’ajoutent, on dirait, les défis de mise en application. C’est bien beau, faire, mais ça ne suffit pas: il faut… Lisez la suite

Le hic

Heille, c’est pas parce que je veux chiâler. C’est pas parce que j’aime ça. (C’est parce que je suis vieille pis que je fais ben des affaires, ok, parce qu’à force d’expérience, asti, on le voit, le problème, ok là, pis à part ça… c’est même pas de ça que… Lisez la suite

Thé des bois

Toute petite, je savais identifier quelques plantes sauvages près de chez moi. Les baies, évidemment. Mais aussi? Le thé des bois, ou gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens, eastern teaberry, checkerberry, boxberry, American wintergreen). Aussi quand je suis revenue vivre tout près, je me suis dit en jubilant que j’allais en trouver… Lisez la suite

Trèfle doré

Je vais vous parler de trèfle doré (trèfle jeune, trèfle agraire, Trifolium aureum, Trifolium agrarium, hop clover, yellow clover, golden clover). Vous allez me dire que vous n’avez jamais vu ça. Vous allez regarder les photos et me le répéter, jamais au grand jamais. Je vais vous affirmer que si,… Lisez la suite

Images d’automne

Savez-vous qu’en y pensant un peu je me rends compte que ça fait trente ans que je fais de la photo? Il y a trente ans, j’ai reçu un appareil (35 mm évidemment) en cadeau. C’était tout un événement (rien à voir avec ce que ça peut être maintenant pour… Lisez la suite

Fleurs de la fin août

Le potager nous tient occupés cette année, avec de 2 à 4 kg juste en minitomates aux deux jours, de grosses tomates, des melons de souris, des concombres, des haricots et des pois sucrés (depuis presque deux mois!), les piments qui rougissent, les tomatilles qui commencent à être mûrs, le… Lisez la suite

Le secret de la vesce jargeau

En 2009 j’étais fâchée contre la vesce jargeau. C’était… ignorant. Je me créais du boulot en l’arrachant systématiquement. Maintenant? Je procède autrement. Avec l’oxalis, je la laisse pousser au potager (cibler l’arrachage d’herbes indésirables au lieu de viser un potager à l’allure «parfaite», c’est gagner du temps et faire preuve… Lisez la suite

Sumac à vernis

Devinez comment on a découvert qu’on a, sous une grande épinette, un magnifique (ahem) spécimen de sumac à vernis (Rhus vernix; synonyme Toxicodendron vernix, poison sumac)? Des ampoules urticantes étrangers sur le bras de l’Homme. Coucou, dit la plante, me voici… moi, la soeurette de l’herbe à puce et de… Lisez la suite

Comment rater sa cramaillotte quand on s’occupe d’un bébé de sept mois et demi

D’abord je peux vous dire comment rater votre cramaillotte quand vous êtes enceinte. C’est très simple: vous dites à votre Homme que vous voulez faire une cramaillotte, une gelée de fleurs de pissenlits, et que vous devez cueillir 400 têtes de pissenlits. L’Homme vous rassure: y a pas de problème,… Lisez la suite

Fleur de mai

Pour la fête des Mères, on a été chez la mienne samedi, alors dimanche a été tranquille (et c’est bien ainsi). On a été se promener pas mal plus longtemps qu’on avait prévu, la puce dans son panier (sa poussette, que l’Homme appelle le panier ou… le baby bucket!), le… Lisez la suite

Récolte d’érythrone

J’adore identifier des plantes, apprendre à les connaître et reconnaître, augmenter mes connaissances, les entretenir, avoir la capacité de nommer avec certitude et, d’une manière ou d’une autre, me coucher moins niaiseuse… tous les soirs. L’érythone d’Amérique, je l’avais identifié l’an passé dans l’érablière. C’était une joie en soi. Mais… Lisez la suite