Gyromitre dit comestible

Le premier champignon trouvé sur notre terrain ce printemps (à part les vieux phéoles de Schweiniz) porte un nom trompeur: il s’agit du gyromitre comestible, aussi appelé moricaude, fausse morille ou morillon (Gyromitra esculenta, conifer false morel). Sauf qu’il n’est pas si comestible que ça! On l’a cru comestible longtemps,… Lisez la suite