Début d’automne

Je me sens misanthrope ces jours-ci. Heureusement, y a pas que les gens. Et je peux tout éteindre, sans que l’actualité me suive sur le terrain. Je sais que je suis férocement d’une autre époque, mais… je ne m’en excuse pas. J’ai découvert hier que pour la recherche « living without… Lisez la suite

Fin d’année

Mon fils a un an aujourd’hui. Un an! Un premier gâteau au chocolat l’attend pendant qu’il m’offre en cadeau une deuxième sieste aujourd’hui (comme sa soeur, à l’approche du premier anniversaire il me menace de laisser tomber une sieste…). Évidemment que je n’ai pas vu l’année passer. Les jours, les… Lisez la suite

L’herbe de blé et moi

Il y a quelques années, grâce à un concours de circonstances et à un ami, j’ai eu l’occasion de participer à un atelier d’une journée sur l’alimentation crue. Y avait là des choses bien intéressantes… et d’autres… mais le contexte étant ce qu’il était, tant d’information étant transmise et mes… Lisez la suite

Chapeaux (mais pas vraiment)

Vous en portez combien, vous, des chapeaux, dans une journée ordinaire? Un? Beaucoup? Trop? Aujourd’hui je trouve que je dois en porter «sur le bord de trop». Mais bon, ça varie selon les jours. C’est juste qu’aujourd’hui, entre le chapeau de traductrice et le chapeau de maman, ça fait beaucoup…… Lisez la suite

Poussière tu es poussière

Ça a commencé par le hockey, l’hiver passé (2011-2012). On a tout simplement cessé de l’écouter. À peu près quand l’entraîneur qui ne parle pas français a été embauché et ça a un lien mais pas en ligne droite. Puis au moment où les saisons de télé se transforment en… Lisez la suite

Pommes, pommes, pommes

Les pommes, chez nous, sont incontournables. Autant les humains gobent de bananes (de vrais singes nous sommes), autant il est impensable de manquer de pommes: Tango en souffrirait! (Et alors, bonjour les grands yeux humides et coucou la culpabilité épouvantable!) Je vous avais raconté qu’il en avait une par jour?… Lisez la suite

Un an de campagnonades!

C’était le 2 juin 2009 que je vous accueillais ici (en théorie!) pour la première fois. Un an et des poussières de vie rurale plus tard, un an de billets (330 publiés avant celui-ci, un nombre de mots plutôt hallucinant, dans les six chiffres), des tonnes de photos, un an… Lisez la suite