Belle galle

Puisque j’ai des lecteurs fantastiques et savants (oui oui oui!), je sais maintenant que galle n’est pas synonyme de ouache! Bon, il ne l’a pas dit comme ça, mais bien mieux, ce Daniel qui m’a appris que ces jolies «fleurs» séchées n’étaient autres que la cachette secrète de la larve… Lisez la suite

Comme le printemps

Cette année depuis l’arrivée bien tardive du printemps, j’entends le début d’Un beau grand slow de Richard Desjardins: L’hiver s’achève, c’est dûr à croire mais on a passé à travers. Ce n’est pas que l’hiver ait été particulièrement terrible (rien comme celui de 2015 avec ses deux mois à -30!),… Lisez la suite

Collemboles communs en folie!

Collemboles communs (Hypogastrura nivicola) ou puces des neiges

Depuis le redoux je cherche à les photographier, car ils sont difficiles à manquer: les collemboles communs sont revenus! Ou plutôt, j’ai envie de prendre une voix de fillette pour dire en chantonnant: Les revoilàààààà! Mouches ou puces des neiges, peu nous importe: ce sont des bestioles fort étranges si… Lisez la suite

Chenille arpenteuse

C’était en août dernier. Je m’en souviens, parce que c’était à WideWood, donc à Saint-George-de-Champlain/Shawinigan (et c’était le lendemain de la nuit diluvienne… pendant laquelle j’ai pris des photos, sans flash, d’un ciel… blanc éclair!). J’ai vu, sur mon sac de voyage, à l’ombre de notre abri de camping, un… Lisez la suite

Guêpes et potager

Je me suis déjà demandé quelles utilités elles pouvaient avoir et les réponses sont simples: non seulement elles butinent et ainsi pollinisent nos jardins, les guêpes, pour nourrir leurs larves, consomment aussi beaucoup de mouches, chenilles et autres insectes nuisibles. Donc elles sont fort utiles. Et personne ici n’est allergique… Lisez la suite

Il est revenu!

Je vous parlais hier de notre visite rare, et voilà que le visite est revenue faire un tour! Et cette fois-ci, j’ai pu prendre de meilleures photos, car le polatouche s’est installé pour grignoter des graines de tournesol noir (on a mis des mois à retrouver la mangeoire rangée au… Lisez la suite

De la visite rare!

Un soir de janvier, la puce était couchée et  l’Homme et moi lisions au salon quand nous avons entendu gratter à la fenêtre. Scroutch, scroutch. Scroutch, scroutch. En plein là où on voit souvent des écureuils et des mésanges. Mais… la nuit? Un écureuil venu aux graines la nuit? Et… Lisez la suite

Le cycle de la vie (c’est pas toujours drôle)

Voici un billet qui parle de mort. En fait l’image, d’un automne passé, se veut métaphorique. Ne vous sentez pas obligé de lire la suite aujourd’hui si vous avez besoin d’un surplus de joie dans votre journée. Je n’ai rien de terrible à partager, je vous rassure: il n’y a… Lisez la suite

Criocère à douze points

Il y a le criocère du lis, dont j’ai déjà parlé, qui gobe presque tous mes lis presque chaque année sauf la première de notre arrivée (juste pour que je puisse savoir ce que je manque… Ça me fendille le coeur chaque fois, mais pas assez pour que j’arrache le… Lisez la suite

Un papillon portier

Il était sur la porte d’en avant (celle qu’on utilise, nous, comme les étranges que nous sommes, alors que 90% des gen,s tant ici dans notre patelin que là où l’Homme a grandi, en Ontario (un nom masculin, qu’ils disent, mais je ne m’y fais pas: pour moi l’Ontario est… Lisez la suite

Barbotte

Elle était morte déjà quand je l’ai trouvée, photographiée et relancée dans l’étang (et toujours morte quand Tango, en bon retriever, me l’a… rapportée! Hmmm oui merci… regarde donc par là-bas deux minutes, beau chien…). N’empêche qu’elle confirme ce qu’on croyait et ce qu’on nous avait dit: le petit étang… Lisez la suite