Cassonade…

L’an passé, la cassonade dans l’armoire avait pris et bien pris et j’avais promis je ne sais plus quoi au Coco. Peut-être bien du sucre à la crème. Il s’est mis en devoir de casser assez de cassonade pour la recette. Pendant qu’il faisait de son mieux avec différents outils (pour ne pas aider, le sucre àtait devenu solide au fond d’un contenant cylindrique en verre! C’était un peu le renard qui dine chez la cigogne, version dessert!), j’ai repensé à ce que j’avais lu dans un magazine récemment: qu’on pouvait remplacer la cassonade par du sucre et de la mélasse. Jamais avant je ne m’étais demandé ce que c’était, au juste, que de la cassonade… Est-ce vraiment juste du sucre et de la mélasse? L’épicerie en parlait en 2008:

La cassonade d’aujourd’hui est presque toujours du sucre blanc auquel on a ajouté de la mélasse. La couleur de la cassonade varie selon la quantité de mélasse ajoutée.

D’ailleurs, on suggère parfois, si vous êtes mal pris, de remplacer 1 tasse de cassonade par 7/8 de tasse de sucre et 1/4 de tasse de mélasse. À l’inverse, 1 tasse de cassonade bien tassée peut remplacer le sucre dans une recette, mais vous noterez peut-être une petite différence de goût et de couleur.

J’utilise plutôt une tasse pleine de sucre et 15 ml de mélasse pour remplacer une tasse se cassonade, mais bon hein, c’est pas avec des huitièmes qu’on va paniquer (battre doucement d’abord puis plus rapidement). La source suivante confirme le fait que souvent la cassonade n’est que du sucre de canne blanc avec de la mélasse et ajoute:

La vraie cassonade, c’ est le sucre cristallisé roux obtenu directement à l’issue de la première cuisson du jus de canne. Contrairement à certaines idées reçues, la cassonade contient moins de saccharose (95%) que le sucre blanc (99,9%)et elle est pauvre en vitamines et sels minéraux. Les 5% restants sont faits de sels minéraux et de matières organiques, qui lui donnent  sa couleur et ses notes aromatiques.

Eh ben. Pour revenir à mon histoire, j’ai eu fini de faire le sucre à la crème (c’était bien ça, je suis maintenant presque certaine) avant qu’il ait eu fini de défaire sa roche de cassonade. Mais il a fini par réussir. Et la chose avait repris aussi solidement qu’avant la prochaine fois que j’ai voulu l’utiliser (oui, les pelures de pommes de terre, le riz, etc., j’ai essayé plein de trucs mais rien qui ait vraiment fonctionné chez nous!). C’est depuis ce jour que je n’ai plus de cassonade chez nous! Le sucre, j’en ai toujours, pas besoin de m’en faire. Et la mélasse, eh bien maintenant on en a. C’est tout.

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

15 réponses à Cassonade…

  1. Lucie dit :

    Ça m’est déjà arrivé… J’avais mis mon sac de cassonade (devenu une brique) dans la cloche à gâteau avec un bol d’eau à côté et fermé le tout hermétiquement. En quelques jours, la cassonade était redevenue comme avant. (Pour le bénéfice des internautes, vu que tu ‘en utilises plus!)

    J’en utilise pas mal, de la cassonade, alors ça m’arrive rarement qu’elle fige. Je suis tombée en amour avec la cassonade intégrale (donc pas reconstituée), aussi appelée sucre muscovado, bio et équitable de Camino. Quel arôme, quel goût! Et elle a vraiment la texture et les effets en cuisson de la cassonade « ordinaire », contrairement à d’autres sucres non raffinés que j’ai déjà essayés dans le passé, donc je peux faire mes bonnes vieilles recettes avec sans me casser la tête.

    Ce qui me donne soudain envie de faire des brownies…

    • vieux bandit dit :

      Super, Lucie: sur FB une amie avait déjà parlé de son tas de cassonade avec lequel elle pouvait commettre un homicide. Tu vas lui éviter des années de prison! 🙂

      Ma réaction? Je l’savais donc que j’avais besoin d’une cloche à gâteau, je l’savais donc! 🙂

      Ton sucre muscoivado, ça doit être ce qu’un de mes amis met dans son café. Il n’arrête pas de parler de sa super cassonade! 🙂 Merci du tuyau et du mot! 🙂

  2. Lucie dit :

    Ma cloche à gâteau aussi, je suis tombée en amour avec! Je me suis gâtée avec la Tupperware, pas donnée mais énorme et solide. Pour une réception fancy, c’est pas ce qu’il y a de plus chic, mais pour ces rares occasions-là j’ai l’assiette à gâteau sur pied en cristal que la grand-mère de mon chum avait eu en cadeau de noces. Rien de moins! 😉 Au quotidien par contre, pour garder un gâteau pour les 2-3 jours que ça nous prend à le manger au complet ou pour l’amener ailleurs, et aussi pour servir facilement, elle est géniale. Beaucoup plus partique que le grand-plat-en-plastique-jamais-assez-grand que j’utilisais avant!

    • vieux bandit dit :

      Hahahahaha: ma mère a la cloche Tupperware et quand je lui ai demandé une cloche à gâteau pour Noël une année, c’est celle que j’espérais. Mais j’ai eu une version cheapette… qui n’a pas enduré les années! 🙂

  3. Lucie dit :

    Tu n’as pas suivi les conseils que tu m’as donnés pour la mijoteuse? Ouvrir le catalogue à la bonne page, encercler l’item en question et dire: c’est CETTE CLOCHE-LÀ que je veux en cadeau! 😉

    (ou s’offrir un cadeau à soi-même, comme j’ai fait!)

    • vieux bandit dit :

      Comment crois-tu que je sois arrivée à si judicieux conseil? 😉

      Tupperware pour moi c’est un peu abstrait: je ne vois plus leurs kiosques dans les centres commerciaux (parce que je ne visite pas les centres commerciaux? Ou qu’ils n’ont plus ces kiosques? Ou pas vers chez moi?) et je ne connais personne qui en vend. J’ai le super contenant pour le sirop d’érable (cadeau que je me suis fait quand j’étais étudiante, auquel je tiens!) et un contenant pour sandwich (bien pratique du temps où je faisais le lunch du Coco)… mais c’est tout. Or Tupperware fait un super jouet pour enfants, une boule dans laquelle insérer différentes formes… et j’aimerais l’avoir, ce jouet! Avis donc, mesdames Tupperware!

  4. Chantal dit :

    Moi, je la garde au congélateur, la cassonade. Bien sûr, il faut prévoir 10 minute de décongélation, mais c’est pas plus long que le mélange avec la mélasse et le sucre. Et ça salit moins de bol. Et j’haît la vaisselle. Elle est toujours souple comme ça.

    • vieux bandit dit :

      Ah mais ça exige de l’espace au congélo, ce que je n’ai pas toujours! (Merci tout de même pour le bon truc!)

      Je ne salis pas un bol de plus, car je fais la cassonade dans le bol du batteur sur socle avant de faire la recette! 🙂
      (Ça prend 3 minutes tout au plus.)

  5. Chantal dit :

    Et ma belle-soeur vends du tupperware, si tu veux un contact…

    • vieux bandit dit :

      Je ne sais même pas comment ça fonctionne! Je ne veux pas de démonstration ni de soirée Tupperware… en l’écrivant je me rends compte que je devrais commander en ligne tout simplement, et me défaire de mes idées Tupperware qui semblent sorties des années 1950! Dépoussiérons ça un peu!

  6. Lyne dit :

    Pour moi le truc des pelures de pommes a toujours fonctionné!J’ai ressuscité un gros sac de cassonade pétrifiée il y a quelques mois.Bien certain que le processus prend quelques jours mais ça fonctionne.
    La cloche à gâteau Tupperware est géniale!En plus si tu l’inverses ça fait un méga bol à salade!

    • vieux bandit dit :

      Quelques jours! Mieux que rien, mais quand je veux faire un dessert… ouille, attendre! (Pas que j’irais à l’épicerie à 25 km d,ici juste pour de la cassonade, mais…)

      La cloche à gâteau, par contre, est énorme (oui je sais, c’est pour ça qu’elle est géniale). La ranger ici sera(it) un pensez-y bien. (J’y pense, aussi!)

  7. Lyne dit :

    Ah ben oui ça prend un tit peu de patience.Mais un coup qu’elle est redevenue friable elle le reste.

  8. Ping :Avoine, chocolat, canneberges… biscuits! | Les campagnonades

  9. Ping :Biscuits à l'avoine, au chia, aux graines de chanvre et à la noix de coco — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.