Canneberges de chez nous

Je viens de récolter trois canneberges (Vaccinium macrocarpon, cranberry). Disons que pour le moment, ça ne fera pas une grosse gelée, mais mes deux petits plants n’ont que deux ans de présence chez nous (et une transplantation au milieu de ces deux années). Avez-vous en tête les champs de canneberges que les producteurs inondent pour la récolte? Oubliez ça pour une petite production à domicile: ce n’est pas nécessaire (c’est juste infiniment plus pratique quand la quantité est industrielle plutôt que potagère). Elle aime l’acidité, la canneberge? Et le paillis? Parfait: ici le paillis est d’aiguilles de pin, et ça semble aller bien.140820 103Je crois que le sol profiterait d’un ajout d’acidité, et je devrai y penser. Entre-temps, les plants vont bien. Au printemps, dès la neige fondue ils étaient verts et me permettaient de garder espoir: l’été me ramènerait mon potager chéri! Au départ, j’avais planté les canneberges là je savais le sol acide… sauf que j’ai compris ensuite que j’allais les perdre. Pas tuer les plants: les oublier en les perdant dans la végétation qui les entourait! Quelques coups de pelle plus tard, les jolies ont aboutti dans un lit étroit, nouveau de l’an dernier. Elles ont fait partie de mon idée/projet d’ajouter des vivaces au potager. Et j’ai là enfin quelque chose qui pourra rougir en paix, sans se faire gober par la mamoiselle! (Y a ça et les piments…)
140820 102

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.