Bravo à la protectrice du citoyen

Quand même, le Protecteur du citoyen a reçu plus d’une centaine de lettres (y compris la mienne!) au sujet de ce règlement. Un parmi d’autres que le ministre de l’Éducation veut faire adopter unilatéralement parce qu’il a raison malgré ce que tous les gens concernés en pensent.

Dans une lettre adressée au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, la protectrice du citoyen, Mme Marie Rinfret, commente le projet de Règlement modifiant le Règlement sur l’enseignement à la maison. Elle se dit préoccupée par certains enjeux soulevés par les modifications proposées.

(…)

Selon la protectrice du citoyen, les impacts du Règlement actuel sur l’apprentissage des enfants scolarisés à la maison ont été peu ou pas documentés. Elle estime que, tant que ces impacts ne seront pas suffisamment connus, modifier le Règlement serait prématuré. De plus, elle considère primordiales les étapes de discussion et de consultation, notamment des parents. Il en va de l’adhésion de toutes les parties impliquées.

Projet de Règlement modifiant le Règlement sur l’enseignement à la maison, 13 mai 2019
Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Bravo à la protectrice du citoyen

  1. Clément Laberge dit :

    Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.