Canicule

J’ai commencé à récolter ma fleur d’ail hier. Et heureusement que j’ai des poules, qui m’encouragent à désherber les potagers (parce qu’elles aiment manger du vert), car sinon, avec la canicule, je ne mettrais pas le nez dehors. (Oui, la chienne aide aussi. Et les enfants. Mais les poules aident le potager, aussi!)

Ça continue au potager

J’ai récemment planté mes melons: 4 Yellow Baby et 4 melons brodés Oka. Ce matin, j’ai commencé à tuteurer les tomates, planté 10 cardons et 2 bacs pleins de cresson de jardin. J’ai aussi planté une tomate mystère, qui a poussé dans la jardinière où le sésame, lui, n’a pas germé. Une graine tombée, sans doute, mais de quelle variété, ça, mystère! Un de mes piments Jwala est mort scié; je tombe donc à 98 piments. Mais j’augmente les tomates à 124, alors… 😉 J’ai récolté des radis, aussi.

La saponaire revient doucement. La pimprenelle, non, et les menthes ont de la misère. La menthe poivrée est morte, la menthe argenté peine. À force de ne pas les désherber, elles semblent avoir étouffé. C’est vraiment pas grave: j’en ai sur deux côté de la maison de toute façon, et j’ai envie de reprendre ces lits-là. Je désherbe allègrement, sans espoir de prendre le dessus pour longtemps, mais ça va: les poules adorent recevoir mes résidus. Mon origan se répand de bac en bac, ça me va. Un reget horticole: avoir semé de la valériane! J’en arrache depuis. C’est très envahissant, mais pire de pire: la floraison pue, et même les poules n’aiment pas la plante. Ma haie de pivoine a commencé à fleurir.

Nouveauté côté haricots

Nouveauté côté haricots

Parfois, mon Homme se transforme en superhéros. Comme quand je lui dit que pour cette année, je n’ai aucune idée où placer mes haricots! Et cette année, j’en avais, à placer, ouf… Eva, Emerite, haricots d’Espagne, Isabel et Neckargold! Nous avions les quatre treillis, mais j’avais d’autres idées pour tous… Lisez la suite

Changement de saison

On vient – aujourd’hui, ici – d’arriver à une nouvelle saison annuelle: celle où je ne mangerais plus que cerises et radis (oui oui oui!), et celle où j’accepte de dormir avec un ventilateur. Même si je déteste le bruit pendant la nuit, j’aime mieux un vrombissement régulier qu’un bzz bzz bzz en attendant de me faire piquer (au mieux) pour pouvoir écraser le moustique et en capotant qu’il pourrait plutôt piquer mon Mamou-de-bébé-chéri (au pire).

17 juin au potager

Je crois que mes beaux gros basilics (2 gros pots d’environ 10 tiges chacun) et mes échinacées Cheyenne Spirit (j’aime avoir des fleurs sur les bords du potager, pour leur beauté et aussi pour la pollinisation; mes monardes de ce potager se sont re-semées en dehors et sont super vigoureuses, d’ailleurs) ont fini de remplir le potager numéro 2.

J’ai rentré mes pots et plateaux (résolution de 2018, ça, de ne plus oublier des trucs au soleil puis sous la neige, ce qui est un gaspillage stupide, mea culpa) et sorti pour les acclimater les plants qui restaient sous les tubes fluorescents. Coréopsis, amaranthes, alouette. Ce seront les prochaines plantations.

Carnet santé Québec

J’avais manqué la nouvelle, et je mets le lien ici au cas où vous aussi l’aviez manquée: on peut maintenant accéder à notre Carnet santé Québec en ligne en s’inscrivant. Selon ce que je lis dans Le devoir ce matin, les dossiers sont souvent incomplets et l’interface n’est pas trop conviviale, mais bon, hein, c’est un début, espérons… (parce que moi, payer un prix de fou pour que quelqu’un qui a autre chose à faire me fasse des copies papier… voilà.)

Jardin du 16 juin

Récolté: 145g de radis et encore quelques asperges. Planté: basilic (6 buissons de quelques plants) et épinards de Malabar (18).

Aussi planté: Concombres: Slicemore (7); Mercury (9); Citron (8); Salt & Pepper (9); Straight Eight (9). Citrouilles: Aspen (4) et Lumina pour ma fille qui en voulait des blanches (3). Courges d’hiver: Georgia Candy Roaster (4); Butternut (4); Rouge vif d’Étampes (4) et Blue Ballet (2).

Là il me reste 6 pieds linéaires d’espace au potager numéro 2 (si les semis poussent, du moins, sinon plus…) et 2 lits et demi au potager numéro un (deux de ces lits-là étaient semés mais peu de choses ont levé: c’est à refaire…), en plus de quelques trous ici et là et de bacs ronds à désherber, qui deviendront donc disponibles.

Mystère 2018: plusieurs de mes menthes ne semblent pas avoir repoussé. Faudra que je désherbe leurs lits et bacs pour vérifier… et que je pense à mon affaire: il vaudrait mieux récupérer ces espaces-là…

13 juin: céleris

Aujourd’hui j’ai pu planter 6 plants de céleri et 6 de céleri-rave (c’est pas parce que j’en ai jamais mangé que je m’empêche d’acheter des graines et de partir des semis!). Et comme j’ai calcul qu’il restait pa smal d’espace au potager 2, j’ai parti 2 rangs de chou frisé White Russian, 2 de Lacinato et 2 de Black Magic (trois couleurs de chou frisé, yé!). Aussi, entre les lyciets, j’ai ajouté des bettes à carde Fordhook Giant. Et j’ai semé 6 ricins (vert et rouge) ici et là. Je prévois planter mes cucurbitacées vendredi, et mon basilic aussi. D’ici deux semaines, je vais semer à l’intérieur des choux (surtout de Bruxelles), qui iront là où je récolterai mon ail le temps venu. C’est donc vendredi que je saurai s’il me reste de l’espace!

Début de plantation des tomates

Bon ben c’est parti. J’ai choisi de croire cet article et donc que mes tomates seront heureuses même avec quelques heures de fraîcheur au cours des prochaines nuits. J’en ai 24 pots de plantés (soit 46 plants) et les autres 48 pots sont placés mais pas encore plantés (on verra ce que je peux faire plus tard aujourd’hui). Mes tables dehors sont prêtes à acclimater les piments et les aubergines (mais je ne sais pas si j’ai l’énergie pour tout sortir ça aujourd’hui; ça ira peut-être à demain). Bien hâte de vous montrer ma stratégie pour les tuteurs (pour 40-44 pots, du moins) cette année! Mais là je ne sais pas ce que je vais mettre… dans le reste du potager numéro 2! Hahahahahaha, c’est pas que j’ai trop de place, mais c’est que les cucurbitacées y étaient l’an passé alors vaudrait mieux les mettre ailleurs… hmmm pas évident! (Je pensais mettre les piments au potager 1 mais je vais peut-être changer d’idée…)


Plus tard: J’ai finalement réussi à mettre 6 plants (4 pots) de plus en terre et à sortir tout ce qui était piment et aubergine. Il ne reste plus à l’intérieur que le basilic, le céleri et le céleri-rave. Et les futurs camerisiers!

Paruline à flancs marron

Je voyais du jaune sur ce petit oiseau qui voletait dans les arbres en bourgeons près de la volière de nos poules et de l’étang, et j’ai pensé que je voyais une autre paruline à croupion jaune, mais en regardant mes photos, surprise: une paruline à flancs marron (Chestnut-sided Warbler,… Lisez la suite