Mots de fiston

À deux ans et quart, fiston-qui-comprend-tout-tout-tout parle de plus en plus. Il a ses mots à lui, comme grunk pour nourriture/manger/aliment (comme grunk pic, pic!, qui veut évidemment dire suif), loum (eau et liquide) et de plus en plus de mots compréhensibles, comme embarque, en bas, en haut, non, oui (depuis avant-hier et je suis contente), yoga, yogourt, cahier, g’and-maman, bain, main… mais son mot pour balloune, jamais vous le devinerez. Parce que mon fils, depuis longtemps et avec beaucoup d’enthousiasme, joue avec des… abinguina, abinguina! Voilà.

De nouvelles copines

C’est le printemps (sous le mètre de neige restant, oui oui oui!) et la famille s’agrandit. Pour le meilleur et pour le pire, nous venons d’adopter pas une ni deux, mais huit nouvelles poulettes! Deux bovans rousses (Bovans Goldmine), deux bovans noires (Bovans Nera), deux Plymouth Rock barrées (Barred Plymouth… Lisez la suite

Calendrier quotidien maison

calendrier quotidien maison

Une plastificatrice et du ruban aimanté: deux trucs que j’ai depuis longtemps pour plein de raisons qui sont bien logiques dans ma tête et qui me font passer pour une hurluberlue quand/si j’essaie de les expliquer à autrui. Deux trucs qui se sont mis à clignoter sur mon écran mental… Lisez la suite

Supprimer mon compte Facebook: la fois où j’ai été à l’avant-garde!

Non mais quand La Presse parle d’un mouvement (#deletefacebook) visant à convaincre les gens de supprimer leur compte Facebook, c’est que c’est quand même un mouvement, un élan bien connu. Fantastique: pour une fois j’aurai agi avant tout le monde! (hahahahahahha!) Ha, m’enfin, du moins, si quelqu’un le fait vraiment, s’il y a vraiment une indignation qui devient geste chez certains. Je ne sais pas trop pourquoi tout ce beau monde s’émeut aujourd’hui seulement, alors que tout ce dont les médias parlent relève de l’ordinaire connu chez Facebook, mais ce n’est pas grave, je vous encourage à supprimer votre compte, question de vie privée et de santé mentale, d’authenticité, de tout ce que vous voudrez et y trouverez! Même que je vous encourage à bloguer avec un petit b, comme en parle Clément!

Biscuits à l’avoine, au chia, aux graines de chanvre et à la noix de coco

café, biscuits

(Et aux brisures de chocolat, tiens!) Voici comment j’ai réussi à faire manger des biscuits presque santé (bon, ils sont sucrés, là, mais ils sont aussi plein de bonnes choses!) à mes enfants. De gros biscuits style galette, et dont l’odeur me rappelle les galettes à l’avoine que faisait ma… Lisez la suite

Folie piments en semis intérieurs

Oui, ça se peut que je regrette quand viendra le temps de rempoter et d’aclimater. D’ici là, pas une miette. Je suis assez folle pour aller acheter d’autres néons au besoin si j’ai pas de place pour les tomates bientôt, et assez tenace pour que mon Homme les installe. Mais j’ai semé… oh que j’ai semé des piments!

  • Hungarian hot wax (4 godets à 3 semences chacun – semences de 2014 à finir)
  • Jwala (4 godets à 3 semences chacun – semences de 2012 à finir)
  • Gusto (4 godets à 2-3 semences chacun – semences de 2014 à finir)
  • Monet (4 godets à 3 semences chacun – semences de 2014 à finir)
  • Cow Horn (8 godets à 2 semences chacun – semences du Grand-Portage 2018 eues en cadeau surprise!)
  • Early Jalapeno (6 godets à 2 semences chacun – semences Fedco 2018)
  • Fish Hot Pepper (6 godets à 2 semences chacun – semences Fedco 2018)
  • Boldog Hungarian Spice Paprika (54 godets, 1 semence chacun car je n’en avais pas plus! – semences Fedco 2018)
  • Espelette (donc Gorria) (18 godets à 1-2 semences chacun – vieilles semences mal entreposées, on verra, mais au pire j’en ai d’autres ailleurs)

Aussi 6 aubergines Calliopie (2 semences par godet) et 2 artichauts Globe re-semés car les 7 autres avaient déjà germé. Au pire ça en fera 2 de plus que prévu.

Je ne laisserai pas (le cas échéant) 3 piments pousser ensemble. Mais 2, si 2 semences lèvent dans le même godet, oui, probablement, à moins que l’un semble chétif (dans le meilleur des cas, donc, 153 plants de piments – je suis foll emais je m’assume, car j’ai un plan, oh que oui!). Même chose pour les aubergines: si je peux en avoir 12, je les garderai toutes. Je vais les installer dans mon lit-baignoire du potager 1, où elles seront bien au chaud et bien visibles pour être bichonnées.

Comme un début de printemps

Juste en changeant l’heure, on a changé ma lumière, ma luminosité. Bon, pas la mienne, mais celle que je vois et qui influence mon humeur (côté humeur, la mienne est à écrire dans la marge de droite, ces jours-ci; ce sont de vrais billets, en plus courts et sans photo,… Lisez la suite

Le potager à venir

Le prochain potager (singulier… disons qu’on les prend ensemble, mes potagers… avec mes agrandissements prévus, ok?) sera mon dixième ici. Et je pars en folie, bien sûr. Avec des artichauts (tiens, pourquoi pas 9 plants? je viens de les semer!), entre autres! (Youpi, le basilic et la coriandre ont levé, et le mitsuba et le persil italien!) Je m’y prends trop d’avance? J’ai la fièvre des semis? Bah bah bah. J’ai l’espace, les tables et les néons requis. Les bords de fenêtres pour la suite, aussi. Le temps, je l’improvise ici et là. Et l’expérience acquise me dit que ça ira très bien comme ça, merci (ceux [experts et autres] qui disent d’attendre et d’attendre n’ont peut-être pas à gérer la vie avec les Mouches Noires en majuscules, mais moi oui, fin mai, et mon avance me sert bien chaque année, et ce, sans plants étiolés). Bref je fais à ma tête, et chaque année je confirme que j’avais raison, alors (vieillir n’est pas seulement agréable, mais j’avoue que pour certains côtés, comme se faire confiance malgré tout ce qu’on peut lire, oui!)… 😉