Détails d’une promenade dans les bois

Certains matins, je suis anxieuse (et désagréable) pour des raisons variées et combinées: des choses qui n’avancent pas, qui me pèsent, des enfants qui ne coopèrent pas, du boulot qui attend trop à mon goût… mais rien à faire, les chiens ont besoin d’être promenés (mon vieux labrador refuse de manger sans promenade, maintenant, et il connaît l’horaire assez bien pour se plaindre du moindre retard). Normalement sortir marcher aiderait mais voilà que mon Tango vieillit, vraiment. Il marche à… vitesse Tango. Et donc moi aussi (pour Roxy c’est un grand défi mental, ce n’est pas plus mal). Mais parfois marcher lentement c’est pire que pire. J’ai compris maintenant: trimballer un appareil photo me fait marcher à vitesse Tango et me change les idées pour vrai. C’est… thérapeutique. Voici donc un aperçu des détails que j’ai entrevus ce matin dans le brouillard…