Fiction: récit inspiré d’une photo

Cette semaine dans son défi, Chuck Wendig donnait un lien vers une série de photos choisies au hasard par et sur Flickr. Il fallait en choisir une, s’en inspirer pour un récit de 1000 mots et publier ce récit ainsi que le lien vers la photo choisie. J’ai choisi cette image d’un soleil couchant. Et elle s’est reliée à ce qui me préoccupait à ce moment-là, soit la mort récente d’un travailleur agricole venu du Guatemala pour finir écrasé par un toit effondré sous le poids de la neige dans l’étable de ses employeurs, bien loin de chez lui. J’ai trouvé l’événement infiniment triste et quelque peu absurde, et jumelé à la photo, il m’a inspiré ceci, qui n’est pas autrement fondé sur la réalité.



COMING HOME

Even though he had a cell phone, they didn’t speak every day. There was no cellular reception at home and the long distance charges were best saved than spent: wasn’t that the point? He’d been gone two years, working on somebody’s larger farm in that country to the north, a place that got so cold in winter she had trouble making sense of what he described, the bitter winds, the long cold dark months, the deep snow. She shivered just imagining it. She was harvesting their crops in the heat while he tended animals wearing a down-filled parka, a wool hat and gloves, and big boots.

He’d signed a five-year contract to work abroad. He could back out anytime, but that would